En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9012-MARLOU-008 - Post-doc H/F : Chercheur en Physique Hadronique

Post-doc H/F : Chercheur en Physique Hadronique

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 8 mars 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR9012-MARLOU-008
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : lundi 15 février 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2728 et 3145 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

La personne recrutée sur ce contrat postdoctoral sera intégrée à l'équipe ALICE du laboratoire IJCLab (décrits plus loin). Son travail consistera principalement en l'analyse de données produites par l'expérience ALICE au LHC, en particulier l'étude de la production de saveur lourdes (quarks charmés et beaux) dans les collisions d'ions lourds et les collisions proton-proton. Ces analyses devront conduire à une ou plusieurs publications de la Collaboration ALICE dans des journaux à comité de lecture.

Activités

Grâce à l'upgrade LS2 (2019-2020) le spectromètre à muon d'ALICE pourra séparer la composante prompte (état lié c-cbar) de la composante non-prompte (décroissance des quarks b) des J/Ψ grâce aux informations du Muon Forward Tracker. Qui plus est, l'amélioration de l'électronique de lecture du spectromètre permettra d'enregistrer une statistique 10 fois supérieure à celle qui est disponible aujourd'hui.
Ceci ouvre la porte à des analyses de précision pour différencier les effets du Plasma de Quarks et de Gluons sur les quarks charmés et beaux. En particulier, seuls les mécanismes de régénération du J/Ψ par recombinaison de quarks c et cbar semblent expliquer les valeurs du facteur de modification nucléaire (RAA) à basses impulsions transverses obtenues avec le spectromètre à muons pour les runs 1 et 2 du LHC. Ces mesures de RAA, pour l'instant inclusives, doivent être parachevées en considérant uniquement les J/Ψ prompts qui sondent le mécanisme de suppression/régénération et sur une large gamme d'impulsion transverse. Enfin, la mesure du flot elliptique du J/Ψ inclusifs dans les collisions PbPb échappe encore à une interprétation claire. S'affranchir de la composante non-prompt des J/Ψ constituerait une étape cruciale. Qui plus est, la possibilité de mesurer les J/Ψ non-prompt va quant à elle nous apporter des informations sur la perte d'énergie des quarks b dans le PQG.
Pour chaque composante prompte et non-prompte, la mesure du flot elliptique complémente la mesure du facteur de modification nucléaire pour mieux contraindre les modèles qui doivent être capable de reproduire simultanément ces deux observables.
L'étude des collisions pp sera également nécessaire afin d'obtenir une mesure de référence de la production de J/Ψ prompt (et non-prompt), pour les collisions PbPb, et une comparaison précise des données pp aux différents modèles théoriques quantifiant la production de charmonia.
Le candidat sera également invité à passer une période de plusieurs mois au CERN pour participer aux opérations d'expertise des détecteurs et à la collecte de données du spectromètre à muon, possiblement dès son recrutement.

Compétences

Le(a) candidat(e) doit être titulaire d'une thèse en physique nucléaire et/ou en physique des particules. Les autres compétences attendues sont les suivantes :
- Excellente expertise dans l'analyse de données,
- Une très bonne expérience en programmation informatique. La maîtrise des langages C++ et root est nécessaire,
- Une excellente compréhension orale et de bonnes capacités à écrire et parler en anglais,
- Parler et écrire en français est un plus mais n'est pas obligatoire,
- La capacité à travailler en équipe et au sein d'une grande collaboration internationale.

Contexte de travail

Le laboratoire de Physique des 2 Infinis Irène Joliot-Curie (IJCLab) est un laboratoire de physique des deux infinis sous tutelle du CNRS, de l'Université Paris-Saclay et de l'Université de Paris dont les thèmes de recherche du laboratoire sont la physique nucléaire, la physique des hautes énergies, la physique des astroparticules et la cosmologie, la physique théorique, les accélérateurs et les détecteurs de particules ainsi que les recherches et développements techniques et applications associées pour l'énergie, la santé et l'environnement.
Le (La) candidat(e) travaillera dans le groupe ALICE d'IJCLab qui est constitué de quatre chercheurs, un professeur de l'Université Paris-Saclay, deux étudiants en thèse (dont l'un soutiendra sa thèse en oct. 2021), et d'une post-doctorante. Le (La) candidat(e) travaillera dans une collaboration internationale et présentera régulièrement ses travaux (en anglais) dans le groupe et dans les réunions de collaboration. La participation à une école thématique et la présentation des résultats dans des conférences internationales sont prévues. L'expertise de l'équipe dans les analyses de la production de saveurs lourdes et en particulier du J/psi est reconnue et s'est traduite par de nombreuses publications (http://cern.ch/go/Db7D).

Contraintes et risques

De fréquents déplacements (réunions de collaboration, workshops et conférences internationales à l'étranger) ainsi que sur le site du CERN (Suisse) sont attendus. La personne recrutée participera à une tâche de service d'intérêt général pour la Collaboration ALICE. Elle sera impliquée également dans la prise de données sur le site du CERN environ 2 à 3 semaines par an (durant ces périodes d'astreintes, le travail de nuit et durant les week-ends est inévitable).

Informations complémentaires

Déposer lettre de motivation et CV sans aucune rupture de date faisant apparaître les diplômes, les titres et travaux et l'expérience professionnelle. Le CV doit faire apparaître les coordonnées de 4 personnes référentes au moins (dont le/la directeur/directrice de thèse) qui pourront être contactés. Il est également demandé de joindre deux lettres de recommandation.
Date limite de réception des candidatures : seules les candidatures reçues avant le 31/3/2021 sont assurées de recevoir toute notre attention. Le dépôt de candidature sera néanmoins possible jusqu'au 1/5/2021.
Le poste étant situé dans une ZRR (zone à régime restrictif), le recrutement est conditionné par l'obtention d'un avis favorable du HFSD. En conséquence, la date de prise de fonction est précisée à titre indicatif et pourra être reportée.

On en parle sur Twitter !