En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8607-SYLFAL-042 - Post-doctorant ATLAS – upgrade phase 2 et Physique au LHC - H/F

Post-doctorant ATLAS – upgrade phase 2 et Physique au LHC - H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8607-SYLFAL-042
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : mercredi 15 mai 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : De 2695 euros à 3841 euros bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le chercheur postdoctoral fera partie du groupe ATLAS et apportera une contribution dans les deux domaines suivants, à parts égales :
- La mesure de la diffusion des bosons vecteurs (VBS) en utilisant l'ensemble de données du Run2 du LHC et l'interprétation des résultats en termes de théorie effective des champs (EFT). Ce sujet est une activité émergente dans laquelle le groupe possède diverses expertises ;
- L'implication dans la construction du détecteur de pixels du futur trajectographe interne d'ATLAS (ITk) en vue de la phase à haute luminosité du LHC (HL-LHC). Le groupe du LAL a été qualifié par ATLAS pour être l'un des sites de production d'ITK. Le calendrier du contrat CDD coïncide avec la consolidation de la phase de pré-production, où plusieurs modules de pixels seront produits et caractérisés au laboratoire.

Activités

- Optimisation de la reconstruction des jets;
- Adaptation et application de nouvelles techniques d'apprentissage automatique dans le cadre de l'analyse VBS;
- Application des recherches originales de manière indépendante et en collaboration;
- Caractérisation électrique et thermique de capteurs et de modules de pixels utilisant les ressources du LAL (probe-station, chambre climatique, salle blanche, etc.);
- Caractérisation des modules de pixels en analysant des données de faisceau-test;
- Tests de la puce de lecture ITK en étroite collaboration avec les ingénieurs LAL;
- Collaboration avec les membres du LAL et les partenaires français et internationaux impliqués sur des problèmes scientifiques similaires ou connexes ;
- Préparation des articles de recherche pour publication ;
- Présentation les travaux lors de conférences scientifiques, d'ateliers et de séminaires.

Compétences

- Doctorat en physique expérimentale des hautes énergies en analyse ou en hardware, obtenu après septembre 2016;
- Compétences de recherche démontrées par une contribution majeure à une analyse physique de haut niveau;
- Bonne connaissance de C++, Python et en particulier du logiciel d'analyse ROOT;
- Capacité à travailler en équipe

Contexte de travail

L'équipe d'accueil fait partie du Laboratoire de l'Accélérateur Linéaire (https://www.lal.in2p3.fr/ ), situé au sud de Paris, sur le campus de l'Université Paris-Sud de Paris-Saclay (https://www.universite-paris-saclay.fr/fr ). Le laboratoire est impliqué dans des grands projets internationaux en physique de particules, cosmologie et neutrinos (LHCb, ATLAS, Belle2, LSST, LiteBird, VIRGO, Stereo, DUNE, Juno..) et possède une expertise en R&D et construction d'accélérateurs. Le groupe ATLAS est composé de 16 physiciens permanents et de 3 émérites. Dix étudiants de différents niveaux de préparation au doctorat sont également membres de l'équipe ainsi que 3 contrats de post-doc, dont 2 seront achevés au cours de cette année. Le groupe a eu d'importantes contributions depuis le lancement d'ATLAS au calorimètre électromagnétique et aux analyses qui ont permis la découverte et l'étude du boson de Higgs. De nombreux membres du groupe ont occupé des postes d'organisation au sein d'ATLAS, en tant que responsables de projet ou animateurs de groupes d'analyses et de performances.
Actuellement, le groupe participe à trois projets de remise à niveau (upgrade) des détecteurs qui sont menés en parallèle pour la phase de haute luminosité du LHC (2026 -> 2036). Ces projets concernent l'électronique du calorimètre à argon liquide, le HGTD (détecteur de mesure du temps) et le détecteur de pixels de l'ITK. Les physiciens impliqués dans ces activités collaborent avec des ingénieurs et des techniciens du laboratoire et du pôle Omega (https://portail.polytechnique.edu/omega/fr).. Les physiciens du groupe sont impliqués dans les analyses liées à l'études du boson de Higgs, aux recherches de la nouvelle physique au-delà du modèle standard et aux mesures électro-faibles de précision (mesure de la masse du boson W et diffusion du boson vectoriel).

On en parle sur Twitter !