En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7585-MARCAR-008 - Position postdoctorale (H/F) ANR dans l'expérience T2K au LPNHE Paris

Position postdoctorale (H/F) ANR dans l'expérience T2K au LPNHE Paris

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7585-MARCAR-008
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : lundi 9 septembre 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2696 à 3108€ bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L'expérience T2K est une expérience d'oscillations de neutrinos à longue ligne de base, en prise des données au Japon. T2K a été la première expérience à détecter l'apparition de neutrinos électroniques dans un faisceau de neutrinos muoniques et recherche actuellement la violation de CP (Charge-Parité) dans le secteur léptonique en mesurant précisément les probabilités d'apparition des neutrinos et antineutrinos.
Une telle mesure exige à la fois une plus grande statistique et une meilleure compréhension des incertitudes systématiques.
À ces fins, une mise à niveau du détecteur proche de T2K, ND280, est en cours et devrait réduire considérablement l'impact des incertitudes systématiques sur les analyses d'oscillations. La mise à niveau du détecteur ND280 devrait commencer en 2021. De plus, la combinaison des analyses T2K avec Super-Kamiokande (SK) et NOvA est activement poursuivie par la collaboration.
Le contrat est financé par l'ANR (Agence Nationale de la Recherche) pour deux ans et le candidat retenu devrait travailler sur la mise à niveau de ND280, au développement du logiciel de reconstruction pour les nouveaux détecteurs et à l'étude des capacités de ND280 pour contraindre les modèles de section efficace de neutrinos ce qui est essentiel pour réduire les incertitudes systématiques dans les analyses d'oscillations.
En outre, le-la candidat-e retenu-e analysera les données existantes, dans le but de combiner les analyses d'oscillation de T2K et SK, ce qui augmentera la sensibilité à la fois à la violation de CP et à la hiérarchie de masse.
Les frais de voyage au Japon et la participation à des conférences internationaux sont couvert par le budget du projet.
Pour assurer un examen complet, les demandes doivent être soumises avant le 13 Octobre. La date de début prevu pour le contrat est le 1er janvier 2020, mais une date ultérieure peut être envisagée.

Activités

Le candidat retenu devrait travailler sur la mise à niveau de ND280, au développement du logiciel de reconstruction pour les nouveaux détecteurs et à l'étude des capacités de ND280 pour contraindre les modèles de section efficace de neutrinos ce qui est essentiel pour réduire les incertitudes systématiques dans les analyses d'oscillations.
En outre, le-la candidat-e retenu-e analysera les données existantes, dans le but de combiner les analyses d'oscillation de T2K et SK, ce qui augmentera la sensibilité à la fois à la violation de CP et à la hiérarchie de masse.

Compétences

Le candidat ou la candidate doit avoir un diplôme de doctorat (ou équivalent) en physique des particules ou astrophysique. De l 'expérience dans les analyses des oscillations des neutrinos est souhaitée mais pas obligatoire.
Le contrat postdoctoral est financé par l'ANR pour deux ans. Le démarrage du contrat est le 1er Janvier 2020, mais une date ultérieure peut être envisagée.

Les dossiers de candidatures, comprenant un CV avec un résumé des activités scientifiques précédentes et une lettre de motivation, et trois lettres de référence sont à envoyer à Claudio Giganti (cgiganti@lpnhe.in2p3.fr) et à Boris Popov (boris.popov@lpnhe.in2p3.fr).
Pour plus d'informations, veuillez contacter Claudio Giganti.

Contexte de travail

Le LPNHE (Laboratoire de Physique Nucléaire et des Hautes Énergies, https://lpnhe.in2p3.fr/) est un laboratoire de l'IN2P3 (Institut National de Physique Nucléaire et de Physique de Particules), un institut du CNRS, et des universités « Sorbonne Université » et « Université de Paris ». Le laboratoire se situe à Paris (France). Il est impliqué dans des collaborations internationales majeures dans les domaines de la physique des particules, des astroparticules et de la cosmologie. Il compte 130 chercheurs, enseignant-chercheurs et agent administratifs, techniques et ingénieurs permanents.

Actuellement, le groupe Neutrinos du LPNHE est impliqué dans l'analyse des données de l'expérience T2K, dans la mise à niveau du détecteur proche et dans la préparation de l'expérience de prochaine génération, Hyper-Kamiokande. Le groupe T2K est composée de 4 permanents dont trois chercheurs CNRS (J. Dumarchez, C. Giganti, B. Popov) et un maître de conférence (M. Guigue) et un doctorant.

Contraintes et risques

Aucun risque particulier pour cette position postdoctorale.

Informations complémentaires

Le contrat postdoctoral est financé par l'ANR sur le projet SUNCORE pour deux ans. Le démarrage du contrat est le 1er Janvier 2020. Une expérience de moins des deux ans après la thèse est demandée.

On en parle sur Twitter !