En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7164-NADOKA-008 - Post-doctorant(e) pour la mission spatiale Euclid ou le relevé LSST H/F

Post-doctorant(e) pour la mission spatiale Euclid ou le relevé LSST H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 9 août 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7164-NADOKA-008
Lieu de travail : PARIS 13
Date de publication : lundi 19 juillet 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Rémunération comprise entre 2728,25 euros brut/mois et 3145,68euros brut/mois
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Dans le cadre de LSST et d'Euclid, et les sondages CMB du Simons Observatory et du CMB-S4, le post-doctorant développera la méthodologie de corrélation croisée pour contraindre la cosmologie avec les amas de galaxies et les grandes structures en collaboration avec James Bartlett.

Étant donné que LSST et Euclid sont encore en préparation, nous appliquerons les algorithmes développés à des simulations et aux observations récemment acquises du relevé UNIONS/CFIS (https://www.cosmostat.org/projects/unions-cfis).

Activités

- Développer les logiciels nécessaires à l'analyse scientifique des catalogues d'amas de galaxies et des mesures de corrélation croisée entre les grandes structures et le CMB
- Tester et évaluer les performances des codes, ainsi que leur précision scientifique
- Valider les résultats obtenus
- Publier les résultats dans une revue à comité de lecture
- Présenter les résultats obtenus aux réunions du consortium français Euclid et/ou LSST, aux réunions de l'ensemble des collaborations et participer aux évènements Euclid et/ou LSST et/ou Simons Observatory et/ou CMB-S4
- Présenter les résultats obtenus à des conférences nationales et internationales

Compétences

Connaissances :
Les candidats doivent avoir un doctorat en astrophysique avec une spécialisation sur les thématiques scientifiques suivantes : étude d'amas de galaxies et mesures des grandes structures.
Une expérience en calcul scientifique, en statistique et en analyse de données dans le contexte de la cosmologie et de l'astrophysique est recommandée. Des notions en machine learning seraient appréciées.

Savoir-faire :
- Expérience en analyse statistique des données et traitement du signal et des images, et maîtrise des outils associés.
- Forte expérience en programmation (Python, ou IDL, ou C++). La programmation avec Tensorflow serait appréciée.
- Une bonne connaissance des systèmes d'exploitation Linux (CentOS).

Savoir-être :
- Capacité de travail en équipe
- Capacité d'analyse, de rigueur et de communication
- Capacité d'adaptation aux nouvelles technologies, autonomie.

Outils spécifiques à l'activité
- programmation (Python, ou IDL, ou C++). La programmation avec Tensorflow serait appréciée.
- systèmes d'exploitation Linux (CentOS).

Contexte de travail

Le laboratoire Astroparticule et cosmologie (APC ; http://apc.u-paris.fr/) de l'Université de Paris recherche des candidatures pour un post-doctorant dans le domaine de la recherche sur l'énergie noire, avec un accent particulier sur la participation à la Mission Euclid de l'Agence Spatiale Européenne (ESA) et au Rubin Observatory Legacy Survey of Space and Time (LSST). Comprendre la nature de l'énergie noire, responsable de l'expansion accélérée de l'univers, est sans doute la question la plus difficile à laquelle la physique et la cosmologie sont aujourd'hui confrontées. Prévue pour un lancement en 2023, la mission Euclid étudiera le ciel extragalactique depuis le point de Lagrange Terre-Soleil 2 dans le but de contraindre l'évolution de l'énergie noire à l'aide de lentilles gravitationnelles faibles, de regroupement de galaxies, d'évolution d'amas de galaxies et de corrélations croisées avec le fond diffus cosmologique (CMB). Rubin commencera ses opérations en 2023, utilisant le même ensemble de sondes observationnelles dans le ciel austral au cours de son enquête de dix ans. Les groupes Euclid et Rubin de l'APC sont impliqués à la fois dans l'analyse scientifique des relevés et dans le développement du segment au sol. Nous sommes particulièrement actifs dans la science des amas de galaxies, la corrélation croisée avec le CMB et les lentilles gravitationnelles faibles. Nous développons de nouvelles techniques appliquant l'apprentissage automatique et l'intelligence artificielle dans ces domaines. Il existe une forte synergie entre les efforts d'Euclid, de Rubin et du CMB. Nous recherchons des candidats désireux de travailler avec l'équipe dans le domaine des études sur l'énergie noire dans le but de contribuer à la mission Euclid et à la synergie entre les projets Euclid et Rubin. Une expérience en calcul scientifique, en statistique et en analyse de données dans le contexte de la cosmologie et de l'astrophysique est recommandée.

Le groupe de cosmologie de l'APC est activement engagé dans un certain nombre d'efforts expérimentaux de pointe, notamment les équipes travaillant sur la mission Euclid, LSST et les expériences CMB de nouvelle génération (le Simons Observatory, la mission spatiale LiteBird, le CMB-S4). Le groupe de cosmologie bénéficie du contexte scientifique dynamique de l'APC qui accueille des groupes de recherche dédiés à la théorie, la physique des neutrinos, l'astrophysique des hautes énergies et les ondes gravitationnelles, dont le consortium Virgo et la mission spatiale LISA. Le laboratoire est situé sur le campus de l'Université de Paris (https://u-paris.fr/en/).

Contraintes et risques

Des déplacements sont à prévoir

On en parle sur Twitter !