En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7144-CEDBOU-001 - Ingénieur en expérimentation et instrumentation océanographique H/F

Ingénieur en expérimentation et instrumentation océanographique H/F


Date Limite Candidature : mardi 5 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7144-CEDBOU-001
Lieu de travail : ROSCOFF
Date de publication : mardi 14 juin 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : de 2130.56€ à 2 249,15€ bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Assurer le développement, l'étalonnage, l'optimisation et la mise en œuvre d'un spectromètre de masse in situ (MIMS) pour la mesure des concentrations en gaz dissous en milieu marin dans le cadre du projet EQUIPEX 'DeepSea'nnovation'. L'instrument sera déployé sur les engins sous-marins de la flotte océanographique française.

Activités

- Évaluer et optimiser les paramètres de mesures du spectromètre de masse in situ déjà en œuvre au sein de l'UMR 7144 AD2M (Adaptation et Diversité en Milieu Marin),
- Développer et mettre en œuvre un banc d'essai prenant en compte les paramètres environnementaux (pression, température…),
- Définir une procédure d'étalonnage,
- Développer une version miniaturisée répondant au cahier des charges du projet DeepSea'nnovation,
- Participer à l'intégration et à l'interfaçage de l'instrument sur les plateformes océanographiques (ROV) en relation avec les partenaires du projet (IFREMER),
- Mettre en œuvre l'instrument sur les plateformes océanographiques,
- Acquérir et pré-traiter les données acquises par le spectromètre de masse in situ au cours de campagnes en mer et/ou d'essais,
- Prendre en charge la maintenance de l'instrument et le maintien en conditions opérationnelles,
- Former les nouveaux utilisateurs sur l'instrument et sur le banc d'étalonnage,
- Participer aux ateliers, conférences et réunions de projet,
- Participer à la rédaction des rapports techniques et du cahier des charges.

Compétences

- Diplôme : Master (professionnel ou recherche) ou diplôme d'ingénieur (BAC+5) dans le domaine de l'environnement, de l'océanographie, de la chimie de l'environnement marin ou de l'instrumentation scientifique.
- Connaissances : maîtriser les notions de base en chimie analytique et environnementale ; maîtriser les techniques d'analyses des gaz (CH4, H2, CO2…) par chromatographie en phase gazeuse et/ou par spectrométrie de masse ; avoir des notions de spectrométrie de masse ; avoir quelques notions en instrumentation océanographique
- Savoir-faire : savoir réaliser des travaux expérimentaux et analyser des données ; avoir l'esprit de synthèse et être capable de présenter les résultats obtenus (rapports et présentations)
- Savoirs-être : savoir être autonome et travailler en équipe ; être capable de travailler en mode projet (livrables)
- Anglais requis pour interagir avec les partenaires du projet

Contexte de travail

La personne recrutée sera sous la responsabilité de Cédric Boulart, chercheur en chimie marine, au sein de l'équipe EDYCO (Eco-géochimie et dynamique des écosystèmes côtiers) de l'UMR 7144 AD2M (https://www.sb-roscoff.fr/fr/equipe-edyco). Cette équipe comprend une forte composante sur les thématiques de recherche autour de la dynamique des gaz à effet de serre (CO2, CH4) et des flux associés en milieu marin. Au sein de cette équipe, il existe également une expertise dans le développement et le déploiement de capteurs chimiques in situ aussi bien en milieu côtier qu'en milieu profond.
C'est à ce titre que l'équipe est aujourd'hui impliquée dans le projet PIA3 EQUIPEX 'Deepsea'nnovation' (https://www.flotteoceanographique.fr/Toutes-les-actualites/Les-engins-profonds-de-demain-DeepSea-nnovation-projet-laureat-EquipEx), coordonné par l'IFREMER, visant à développer 'la boite à outils' du futur ROV français à l'horizon 2025-2030. Plus concrètement, il s'agit de développer ou d'adapter des instruments de mesure physique, géologique, chimique, biologique déployés sur ou opérés par le futur ROV et mis à la disposition de la communauté scientifique française.

Contraintes et risques

Embarquements sur navires hauturiers (1 fois par an) et sur les navires de station (plusieurs fois par an).

On en parle sur Twitter !