En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9012-SYLPRA0-041 - Ingénieur de Recherche en Chimie Analytique, électrochimie des matériaux (H/F)

Ingénieur de Recherche en Chimie Analytique, électrochimie des matériaux (H/F)


Date Limite Candidature : vendredi 1 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR9012-SYLPRA0-041
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : vendredi 10 juin 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2536 € et 2720 € brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le travail de l'ingénieur sera focalisé sur la préparation de bétons hautes performances à base d'uranium appauvri, notamment d'un point de vue de la résistance mécanique ou de la protection radiologique. L'objectif est de fabriquer un nouveau matériau à forte densité, insoluble à l'eau, avec des propriétés mécaniques similaires aux matrices cimentaires utilisées pour le conditionnement des déchets nucléaires.

Activités

Pour mener à bien ces missions, l'ingénieur devra définir les mécanismes réactionnels de formation du matériau, déterminer les propriétés mécaniques et évaluer leur stabilité dans les conditions de stockage (durabilité des matériaux).

Compétences

Le candidat devra être titulaire d'un diplôme de doctorat de recherche en énergie nucléaire, électrochimie, chimie analytique ou chimie des matériaux. Le poste nécessite de solides connaissances de chimie en solution aqueuse ou non-aqueuse, calculs thermodynamiques et chimie des matériaux (techniques de caractérisation de surface) et une formation solide en chimiste expérimentateur.
Le candidat devra aussi avoir de bonnes aptitudes de communication orale et écrite (en français ET en anglais) pour présenter ses résultats au cours des réunions de travail et dans des congrès internationaux ainsi que pour rédiger les rapports et les articles dans des revues scientifiques. Nous recherchons un jeune chercheur qui saura s'impliquer dans son projet, ayant une certaine autonomie et une forte motivation pour développer des compétences dans le domaine du conditionnement des déchets en matrices cimentaires. De plus, le candidat devra être apte à travailler en équipe en utilisant les différentes techniques mises à disposition pour mener à bien son projet. Il faudra qu'il s'adapte aux différents environnements de travail et qu'il gère ce projet collaboratif.

Contexte de travail

Le laboratoire de Physique des 2 Infinis Irène Joliot-Curie est un laboratoire de physique sous tutelle du CNRS, de l'université Paris-Saclay et de l'université de Paris, créé en 2020 de la fusion des cinq UMR situées sur le campus universitaire d'Orsay : le Centre de sciences nucléaires et de sciences de la matière (CSNSM), le laboratoire d'Imagerie et modélisation en neurobiologie et cancérologie (IMNC), l'Institut de physique nucléaire d'Orsay (IPNO), le Laboratoire de l'accélérateur linéaire (LAL) et le Laboratoire de physique théorique (LPT). Les thèmes de recherche du laboratoire sont la physique nucléaire, la physique des hautes énergies, les astroparticules et la cosmologie, la physique théorique, les accélérateurs et les détecteurs de particules ainsi que les recherches et développements techniques et applications associées pour l'énergie, la santé et l'environnement. La structure dispose de capacités techniques très importantes (environ 280 ingénieurs et techniciens) dans tous les grands domaines requis pour concevoir, mettre au point et en œuvre les dispositifs expérimentaux nécessaires à son activité scientifique : mécanique, électronique, informatique, instrumentation, techniques d'accélération, techniques de la biologie, radiochimie et physique et chimie pour l'énergie nucléaire. Ces forces techniques représentent un atout de premier plan pour la conception, le développement et l'utilisation des instruments nécessaires (accélérateurs et détecteurs). La présence des infrastructures de recherche et des plateformes technologiques rassemblées sur le site du laboratoire constitue également un atout majeur.
Ce contrat sera effectué dans le cadre du projet MAEVA. Il sera réalisé dans le pôle Energie et Environnement de IJCLab, dans l'équipe CHIMèNE (Chimie, Irradiation, Matériaux, Modélisations, Electrochimie pour le Nucléaire et l'Environnement) en collaboration avec ORANO. L'équipe de IJCLab travaille depuis 2012 sur le conditionnement des déchets nucléaires dans des matrices cimentaires et a pu mettre en place l'équipement nécessaire pour mener à bien ces études. Cette équipe dispose notamment de laboratoires en zone surveillée pour les études expérimentales sur des matières nucléaires, telles que l'uranium, à l'échelle du kilogramme.

Contraintes et risques

Ce travail mettra en jeu des quantités pondérables d'uranium sous forme de poudres. Le candidat devra faire preuve de grande rigueur lors de la manipulation de ces poudres radioactives. Les installations sont sous la surveillance du service de protection et risques. Le candidat devra respecter les recommandations de ce service pour le travail en zone surveillée.

On en parle sur Twitter !