En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9001-LAUFER-001 - Ingénieur.e de Recherche (H/F) en science des matériaux / micro-nano-fabrication

Ingénieur.e de Recherche (H/F) en science des matériaux / micro-nano-fabrication


Date Limite Candidature : mardi 3 août 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR9001-LAUFER-001
Lieu de travail : PALAISEAU
Date de publication : mardi 13 juillet 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 4 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Rémunération brute mensuelle entre 2511€ et 2694€ selon l'expérience.
Niveau d'études souhaité : Supérieur à bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L' ingénieur.e aura pour mission de développer des absorbeurs pour la réalisation de Calorimètres Magnétiques Métalliques (CMM) dans le contexte du projet européen Euramet Empir PrimA-LTD.

Activités

L'Ingénieur.e R&D en micro-nanofabrication effectuera l'essentiel de son travail dans la salle blanche du C2N avec les activités suivantes :
-Déployer et développer un nouveau système de croissance électrolytique d'or pour la fabrication de réseaux d'absorbeurs. La qualité des dépôts doit être adaptée au fonctionnement à basse température des composants.
-Développer le procédé complet de fabrication de l'absorbeur, s'assurant de sa reproductibilité,
- Développer la nanostructuration du coeur de l'absorbeur selon le radionucléide utilisé.
- Assurer un suivi des étapes mises en oeuvre dans le laboratoire partenaire du CEA

Compétences

• Le.a candidat.e devra avoir une expérience en salle blanche (de préférence dans le domaine de la micro- nanofabrication).

Connaissances :
- Domaine des sciences des matériaux (élaboration et caractérisation de couches minces)
- Domaine de la micro ou nanofabrication
- Utilisation des outils de recherche bibliographique
- Capacité de rédaction et de présentation en anglais

Compétences opérationnelles/ Savoir faire/ Savoir être
- Avoir le goût de expérimentation, faire preuve de curiosité.
- Capacité de décision, d'écoute et de raisonnement analytique
- Autonomie, rigueur, facilité à rendre compte et discuter des résultats.
- Capacité à rédiger des rapports de synthèse
- Appliquer les règles d'hygiène et sécurité
- Esprit d'équipe

Contexte de travail

L'objectif scientifique du projet européen est l'étude et la réalisation de calorimètres métalliques magnétiques (CMM), spectromètres en énergie de rayonnements ionisants fonctionnant à très basse température. Autour de 20 mK, ils ont des performances inaccessibles aux détecteurs conventionnels, leur résolution en énergie pouvant être jusqu'à un ordre de grandeur meilleure. Les détecteurs CMM sont développés pour des applications en métrologie des rayonnements ionisants et pour la recherche d'évènements rares.
Les partenaires dans ce projet sont les laboratoires PTB, JGU, UHEI –Allemagne, CHUV –Suisse, CEA, CNRS, IPSA -France, FCT-UNL –Portugal, CIEMAT –Espagne

L'IR participera au développement de la partie absorbeurs de ces calorimètres qui seront à optimiser selon les radionucléides étudiés. Elle/Il travaillera dans la zone de croissance électrolytique de la Centrale de Technologie sous la responsabilité de l'Ingénieure de Recherche en charge de l'activité. Elle/Il interagira également de façon étroite avec les membres de la Plateforme d'innovation en Micro et Nanotechnologie (PIMENT) du C2N pour le développement de l'intégralité du procédé.
Le dépôt radioactif dans la zone nanostructurée de l'absorbeur sera effectué en collaboration avec le partenaire du CEA de même que les mesures à basse température.
L'IR pourra être amené.e à se déplacer en Europe selon les besoins du projet (assister aux réunions, participation à des conférences)

Contraintes et risques

Les contraintes sont propres au travail dans une salle blanche de type micro-électronique : environnement à empoussièrement contrôlé, port de combinaisons, risques spécifiques.
Le poste se situe dans un secteur protégé relevant de la PPST (Protection du Potentiel Scientifique et Technique de la nation) et nécessite donc, conformément à la réglementation,que la personne retenue soit autorisée par l'autorité compétente (Fonctionnaire Sécurité Défense)

On en parle sur Twitter !