En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7164-CECCAV-001 - Ingénieur de recherche H/F en analyse de données et développement logiciel pour la mission spatiale Euclid

Ingénieur de recherche H/F en analyse de données et développement logiciel pour la mission spatiale Euclid

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7164-CECCAV-001
Lieu de travail : PARIS 13
Date de publication : lundi 29 avril 2019
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 juin 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2471,46 € et 3164,17 € brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Supérieur à bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le laboratoire APC (AstroParticule et Cosmologie) recherche un ingénieur de recherche pour le développement et le test de codes d'analyse de la mission spatiale Euclid (ESA, mission de classe médium M2). La mission spatiale Euclid a pour but de détecter l'énergie noire via l'acquisition d'images du ciel profond dans le domaine optique et proche infrarouge. L'analyse des données de cette future mission est un challenge important : elle nécessite de réaliser la combinaison des observations du satellite avec celles de télescopes au sol grand champs, couvrant la gamme de l'infrarouge lointain au domaine optique. Avec un lancement du satellite Euclid prévu en 2022, la phase de préparation de cette analyse nécessitera le développement de codes capables de combiner différents jeux de données dont ceux des instruments Euclid (VIS et NISP) avec les données photométriques des télescopes au sol dont le télescope LSST (première lumière prévue en 2021). L'une des responsabilités du laboratoire APC est de développer le traitement joint de ces données dans le cadre d'un groupe de travail EXT-LSST. Dans une première phase, le travail se fera sur des données de simulation en cours de production par l'équipe simulation (SIM-EXT) de l'APC et elles seront utilisées dans l'objectif de caractériser à la fois les performances logicielles et scientifiques des codes d'analyse de données.

Activités

- Développer les logiciels et les chaînes d'analyse pour le traitement de données issues d'observation au sol, en vue d'une analyse jointe avec les données du satellite Euclid (groupes de travail d'Euclid OU-EXT).
- Travailler en étroite collaboration avec l'équipe de chercheurs de l'APC impliqués dans le projet Euclid, les spécialistes de l'analyse de données dans LSST et avec l'équipe EXT transnationale (NL et DE).
- Tester et évaluer les performances des codes, ainsi que leur précision scientifique,
- Vérifier le respect des critères de qualité définis par la collaboration Euclid.
- Utiliser la plateforme de développement collaboratif dédiée CODEEN de la collaboration Euclid.
- Développer dans l'environnement de développement d'Euclid (machine virtuelle Euclid LODEEN, conteneur Docker Dockeen).
- Réaliser l'inter-calibration des données photométriques et astrométriques de LSST avec Euclid et les autres données sols.
- Présenter les résultats obtenus aux réunions du consortium français, aux réunions de l'ensemble de la collaboration européenne et participer aux évènements Euclid (developers' workshop, mêlées techniques…)
- Ecrire la documentation utilisateur.
- Participer aux challenges scientifiques du segment sol d'Euclid.

Compétences

- Expérience en analyse statistique des données et traitement du signal et des images, et maîtrise des outils associés.
- Forte expérience en programmation (Python, C++). Connaissances en développement logiciels et outils de développement collaboratif (gestion de version, construction, configuration, tests unitaires et fonctionnels, documentation, etc.).
- Une bonne connaissance des systèmes d'exploitation Linux (CentOS).
- Capacité de travail en équipe et de collaboration avec les chercheurs
- Capacité d'analyse, de rigueur et de communication
- Capacité d'adaptation aux nouvelles technologies, autonomie.
- Bonne connaissance de l'anglais oral et écrit.
- Des connaissances en astrophysique et astronomie optique ou proche infrarouge seraient appréciées.

Contexte de travail

La laboratoire APC est piloté par plusieurs agences de recherche : CNRS, Université Paris Diderot, CEA (Commissariat à l'énergie Atomique), et l'Observatoire de Paris. Il est localisé sur le campus des "Grands Moulins" de l'Université Paris Diderot.
Le laboratoire se concentre sur le domaine de la physique des astroparticules, à l'interface de l'infiniment grand et de l'infiniment petit, de la physique des particules et de l'astrophysique. Il s'implique à la fois dans des expériences au sol et spatiales.
L'ingénieur recruté travaillera au sein de l'équipe Euclid. Le candidat retenu intégrera le service informatique du laboratoire et travaillera en collaboration étroite avec l'équipe scientifique de la mission Euclid. Il sera amené à utiliser les ressources de calcul du CC-IN2P3 à Lyon, et interagira avec l'agence spatiale française (CNES) et d'autres laboratoires impliqués dans la mission Euclid. Des déplacements en France et en Europe sont à prévoir.
Liens : APC: http://www.apc.univ-paris7.fr/
Euclid : http://sci.esa.int/science-e/www/area/index.cfm?fareaid=102

Contraintes et risques

Le contrat d'ingénieur de recherche est proposé par le CNRS, d'une durée de 1 an, renouvelable jusqu'à 3 ans. Il pourra débuter à partir du 1er juin 2019. Un niveau d'école d'ingénieur ou doctorat est demandé. Une expérience professionnelle serait très appréciée. Le niveau de salaire dépendra de la qualification et de l'expérience professionnelle du candidat.

On en parle sur Twitter !