En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant H/F Étude des procédé de dégradation des polymères et de leurs additifs (projet collaboratif ANR)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 9 août 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5629-ETIGRA-005
Lieu de travail : PESSAC
Date de publication : lundi 19 juillet 2021
Nom du responsable scientifique : Etienne Grau
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 novembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

La mise en forme des thermoplastiques plus additifs provoque de nombreuses réactions chimiques et crée des substances potentiellement toxiques non ajoutées intentionnellement (NIAS). Objectifs : mise en forme de trois polymères et leurs additifs afin de comprendre comment se forment les NIAS, voir si leur apparition peut être réduite en modifiant la mise en forme et évaluer la toxicité produite lors du recyclage des polymères. Les polymères et les additifs seront mélangés et traités dans des conditions de mélanges et de mise en forme bien définies et contrôlées. À chaque étape, les NIAS seront extraits, identifiés, leur toxicologie estimée et leur formation liée à l'historique thermomécanique de la mise en forme, à l'aide d'une simulation numérique des processus. Nous montrerons comment se forment les NIAS, démontrerons qu'en modifiant les conditions de traitement, la quantité et le danger de NIAS peuvent être réduits sans modifier les propriétés d'usage et évaluerons la sécurité du recyclage.

Contexte de travail

Le Laboratoire de Chimie des Polymères Organiques (LCPO) est une unité mixte de recherche rattachée au CNRS, à l'Université de Bordeaux et à l'Institut Polytechnique de Bordeaux (http://www.lcpo.fr) . Le LCPO est composé de 4 équipes de recherche et comprend près de 150 personnes, incluant environ 50 personnels permanents.

Fort d'une expérience de plus de 30 ans en chimie des polymères, les recherches du LCPO visent à :
- mettre au point des méthodologies innovantes de synthèse de précision des polymères, en utilisant notamment des approches biomimétiques et/ou relevant des principes de la chimie verte
- développer des matériaux polymères fonctionnels par ingénierie macromoléculaire et auto-assemblage, notamment dans les domaines des matériaux renouvelables, de la santé et de l'énergie
- établir des liens pérennes avec le monde socio-économique.

Le travail de l'agent recruté sera réalisé principalement dans l'équipe 2 du LCPO.

L'équipe 2, intitulée « Biopolymères et Polymères Bio-sourcés », est dirigée par Henri Cramail. L'équipe explore des voies de valorisation des bio-ressources et développe des méthodologies de chimie verte pour la synthèse de matériaux polymères plus respectueux de l'Environnement, avec comme orientations principales :
- la dépolymérisation de la biomasse ligno-cellulosique et la valorisation des produits formés (oligo-lignines, phénols, acides sacchariniques, oligosaccharides)
- l'élaboration de monomères bio-sourcés, principalement dérivés des lipides, et l'étude de leur polymérisation (polyesters, polyuréthanes sans isocyanate, polyamide, réseaux époxyde)
- la modification chimique des polysaccharides, principalement cellulose et chitosane, pour l'élaboration de matériaux fonctionnels.

On en parle sur Twitter !