En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR2940-ELOBER-074 - Ingénieur d'étude (H/F) pour travailler sur des expériences de magnétisme frustré

Ingénieur d'étude (H/F) pour travailler sur des expériences de magnétisme frustré


Date Limite Candidature : vendredi 3 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UPR2940-ELOBER-074
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : vendredi 13 janvier 2023
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 4 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Salaire de 2 213,87 € bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L'objectif du projet est d'étudier les phénomènes de fragmentation dans les composés de magnétisme frustré, en lien avec le projet de recherche de P. Holdsworth, ENS Lyon et E. Lhotel, CNRS Grenoble.
Dans ce cadre, l'ingénieur aura pour charge de réaliser des mesures à très basse température sur des échantillons magnétiques présentant des propriétés de fragmentation magnétique et d'analyser les résultats obtenus.

Activités

Tâches principales :
- Réalisation de mesures d'aimantation à très basse température (70 mK) sur des magnétomètres à SQUID développés au laboratoire
- Améliorations et petits développements instrumentaux sur ces magnétimètres
- Dépouillement et traitement des données
- Proposition de développements théoriques en collaboration avec les partenaires du projet

Compétences

- Techniques de mesures physiques (cryogénie et mesures magnétiques)
- Utilisation des logiciels d'instrumentation et d'analyse de données
- Connaissance du domaine du magnétisme frustré
- Langue anglaise

Contexte de travail

Ce travail sera effectué à l'Institut Néel à Grenoble, une Unité propre de recherche du CNRS (UPR2940), conventionnée avec l'Université Grenoble Alpes.
Nous sommes situés sur le Campus CNRS de Grenoble, au centre d'un environnement unique, scientifique, industriel et culturel, au cœur des Alpes françaises.

L'Institut Néel est internationalement reconnu pour son expertise en mesures fines à très basses températures et dans le domaine du magnétisme. Dans ce cadre, l'ingénieur-e travaillera sur deux magnétomètres à SQUID à très basse température équipés de réfrigérateurs à dilution, développés au sein de l'équipe d'accueil, l'équipe MagSup. Il bénéficiera de nombreuses interactions avec les membres de l'équipe MagSup. Il interagira également fortement avec Peter Holdsworth à l'ENS Lyon pour l'analyse des données mesurées.

On en parle sur Twitter !