En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8029-ROMLEG-001 - Ingénieur conception électronique de puissance H/F

Ingénieur conception électronique de puissance H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 14 mars 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Ingénieur conception électronique de puissance H/F
Référence : UMR8029-ROMLEG-001
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : BRUZ
Date de publication : jeudi 1 février 2024
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2350€ et 2477€ brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 6 - (Bac+3 ou 4)
Expérience souhaitée : Indifférent
BAP : Sciences de l'Ingénieur et instrumentation scientifique
Emploi type : Ingénieur-e en techniques expérimentales

Missions

opérer et développer une plateforme expérimentale de smart grid

Activités

Activités principales :
◦ opérer la plateforme expérimentale « opENS »
◦ préparer et soutenir les essais expérimentaux de recherche
◦ participer à la conception des futures évolutions de la plateforme
Activités associés :
◦ Participer à la gestion et au bon fonctionnement du plateau expérimental du laboratoire

Compétences

Le ou la candidate devra être titulaire d'un master, du titre d'ingénieur ou d’un doctorat avec les compétences et qualités suivantes :
◦ Expertise scientifique en électronique et en électronique de puissance (onduleur, filtres, prototypage …)
◦ Conception et prototypage de cartes électroniques
◦ Développement embarqué
◦ Développement Python et réseaux d’information
◦ Rigueur à la mise en œuvre et tests expérimentaux
◦ Maîtriser l'anglais scientifique (oral, écrit)
◦ Travailler en groupe
◦ Entretenir d’excellentes qualités relationnelles
◦ Travailler avec rigueur et organisation

Contexte de travail

Le laboratoire IETR Institut d'Electronique et des Technologies du numéRique est une unité mixte de recherche, spécialisé dans le domaine de l’électronique et des technologies pour le numérique. L’équipe SyEnsCES (Systèmes Energétiques et transduCteurs Electriques Soutenables) y développe des thématiques de recherche sur les systèmes d’énergie soutenables et la gestion des réseaux électriques. En particulier la multiplication des acteurs renouvelables et des consommations flexibles comme les véhicules électriques nécessite la conception d’algorithmes de gestion adaptés à un très grand nombre d’acteurs. Une fois validés en simulation, ces nouveaux algorithmes décentralisés doivent être confirmés expérimentalement. Ceci constitue souvent un verrou car il est difficile de reproduire à l’échelle d’une expérimentation de laboratoire les phénomènes impliquant de nombreux agents.

En développement depuis 2018, la plateforme opENS a donc pour but de valider expérimentalement les travaux consacrés au contrôle distribué des réseaux électriques. La brique élémentaire de cette plateforme consiste en un onduleur open source et connecté. Cet onduleur a été conçu au sein de l’équipe SyEnsCES, dans le but de limiter le coût unitaire, de permettre un pilotage en temps réel et de proposer une interface de programmation et de communication de haut niveau. Il peut donc être fabriqué en nombreux exemplaires (20 actuellement) afin d’émuler les phénomènes ayant lieu sur les réseaux électriques contemporains. Chaque onduleur reproduit le flux de puissance produit par une centrale renouvelable, par un consommateur flexible ou par un véhicule électrique par exemple. Il est piloté par un processeur de signaux numériques DSP – programmé en C – réalisant le contrôle rapproché des courants et tensions. Ce DSP reçoit les consignes de puissances actives et réactives depuis un raspberry pi, permettant d’implémenter des algorithmes de contrôle distribué à l’aide d’un langage de haut niveau, Python par exemple. Une interface reposant sur un site web, une base de données et le protocole MQTT permet la collecte des mesures et la supervision de l’ensemble. Ces possibilités permettent de dépasser les limites usuelles des microgrids de laboratoire dont le nombre d’agents est intrinsèquement limité.

Ce poste d'ingénieur/post doc s’inscrit dans le projet DC Architect, financé par le programme d'équipement prioritaire de recherche Technologies Avancées des Systèmes Énergétiques. Ce projet implique les laboratoires de génie électrique de France autour de la thématique des réseaux électriques à tension continue. La plateforme d'expérimentation opENS sera utilisée afin de valider expérimentalement les méthodes issues de ce projet, en particulier aux interfaces entre les réseaux alternatif et continu.

De même que les chercheurs de l'IETR à l'École Normale Supérieure de Rennes (ENS Rennes), l'ingénieur sera intégré au département de mécatronique. Ce département d’enseignement délivre une formation allant du niveau L3 au niveau M2, tournée vers les métiers de l’enseignement et de la recherche en sciences industrielles. Vous serez entouré de collègues doctorants, d'enseignants, de professeurs et de personnels. L'ambiance professionnelle y accorde une grande importance à la formation et à la montée en compétence de tous .

Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.