En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7164-CAMMIR-001 - POST-DOCTORAT EN DUNE au laboratoire APC, Paris (H/F)

POST-DOCTORAT EN DUNE au laboratoire APC, Paris (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : samedi 28 mai 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7164-CAMMIR-001
Lieu de travail : PARIS 13
Date de publication : samedi 16 avril 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2743 et 3161 euros bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Cette offre de CDD chercheur au sein du laboratoire AstroParticule et Cosmologie (APC) s'inscrit dans le cadre de l'expérience Deep Underground Neutrino Experiment (DUNE) qui est une collaboration internationale avec plus d'un millier de membres et plus de 30 pays impliqués. Le projet est hébergé par le FNAL et SURF (USA), avec des travaux de prototypage et d'ingénierie effectués également au CERN (Suisse). L'effort DUNE France, auquel participent plusieurs laboratoires français, bénéficie d'un soutien financier important par le biais d'un programme gouvernemental de "très grandes infrastructures de recherche" (TGIR) du ministère français des sciences.

Le groupe DUNE d'APC compte actuellement 6 membres de la faculté, un étudiant en doctorat et un chercheur postdoctorant Il a été impliqué dans divers aspects de l'expérience, principalement liés à l'évaluation de la technologie LArTPC biphasée, y compris l'analyse des données collectées par le prototype au CERN, les simulations et l'optimisation des algorithmes de reconstruction des traces, et le développement de l'électronique de lecture pour le système de photodétection. Au cours des prochaines années, le groupe prévoit de poursuivre ses activités logicielles relatives au développement de la reconstruction d'événements et de l'analyse de données, et vise à démontrer les performances d'un détecteur à grande échelle, notamment en utilisant de nouvelles techniques et de nouveaux algorithmes d'apprentissage automatique.

Activités

Le candidat retenu devra participer principalement aux activités d'analyse du groupe, mais sa participation à des activités liées hardware n'est pas exclue, s'il y a un besoin ou un intérêt (selon un accord commun).

Compétences

Doctorat en physique des particules où dans un domaine connexe.
Un intérêt marqué pour l'informatique (développement de logiciels, techniques d'apprentissage automatique, etc.) est souhaitable.
Les candidats doivent avoir un maximum de 2 ans d'expérience en recherche après le doctorat.
Langue anglais

Contexte de travail

Le laboratoire AstroParticule et Cosmologie (APC) est une Unité Mixte de Recherche (UMR) créé en 2005. L'APC rassemble environ 75 chercheurs permanents, et une cinquantaine d'ingénieurs, techniciens et administratifs. En incluant les personnels non permanents (doctorants, boursiers postdoctoraux, visiteurs étrangers), ce sont quelques 200 personnes qui forment cette structure, pilotée outre l'Université Paris Cités (UPCité), par le CNRS (représenté par trois de ses Instituts : principalement l'IN2P3, mais aussi l'INSU et l'INP), le CEA (DSM/IRFU) et l'Observatoire de Paris, et le CNES.

Contraintes et risques

Le post doctorant / la post doctorante pourra être amené(e) à effectuer de courts déplacements en en France et à l'étranger. Aucun risque particulier n'est à prévoir.

Informations complémentaires

Les candidates sont invitées à soumettre une lettre de motivation et un CV sur le Portail Emploi CNRS https://emploi.cnrs.fr/, ainsi que a faire envoyer directement par des référents au moins 2 lettres de référence à Thomas Patzak.

Pour plus d'informations, veuillez contacter Camelia Mironov.

On en parle sur Twitter !