En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5814-CLABOM-026 - CDD Chercheur Étude des GRB avec H.E.S.S. & CTA et optimisation du suivi des alertes avec Virgo / LIGO (H/F)

CDD Chercheur Étude des GRB avec H.E.S.S. & CTA et optimisation du suivi des alertes avec Virgo / LIGO (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5814-CLABOM-026
Lieu de travail : ANNECY LE VIEUX
Date de publication : jeudi 9 janvier 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : à partir de 2617 € bruts par mois, selon expérience (expérience : Moins de 2 ans après la thèse)
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Ce projet se concentre sur l'étude des sources transitoires extra-galactiques avec la génération actuelle et future de télescopes Cherenkov. Au-delà de leur intérêt en tant que sources astrophysiques, les noyaux de galaxie actifs ou les sursauts gamma sont des sondes très prometteuses pour la physique fondamentale (Lorentz Invariance Violation, lumière de fond extragalactique…). L'observation et l'étude des GRB revêtent désormais une importance primordiale dans le domaine. La détection récente de 3 GRB par H.E.S.S. et MAGIC a ouvert une nouvelle fenêtre dans l'astronomie des rayons gamma VHE. Il en va de même pour Virgo/LIGO dont les détecteurs envoient désormais des alertes régulières provenant de différents types de systèmes binaires.
Le premier grand télescope CTA sera opérationnel début 2020 et apportera des capacités de détection supplémentaires dans le domaine des rayons gamma de très haute énergie. Le projet consiste à participer à la mise en service ainsi que l'analyse des premières du premier LST, aux premiers suivis d'alertes, tout en contribuant activement à l'analyse des données déjà collectées par les télescopes H.E.S.S.
Le projet vise à renforcer la collaboration entre les groupes Virgo et Astro-Gamma. Il s'agira d'optimiser le traitement des alertes reçues de Virgo/LIGO et de participer à l'interprétation conjointe des données en cas de suivi réussi.

Activités

1) Le (La) candidat(e) retenu(e) participera à l'analyse des données de la deuxième phase de l'expérience H.E.S.S. et sera également expert pour H.E.S.S. concernant le suivi des GRB. Les résultats de l'analyse des données et l'interprétation conséquente seront discutés dans une approche multi-longueurs d'onde et multi-messagers à travers la combinaison des données Fermi-LAT (l'expert en analyse est présent au LAPP), des données publiques optiques et radio. Une expertise dans le domaine des rayon X est un plus

2) Les premières observations et le suivi des alertes avec le premier LST débuteront mi-2020. Le candidat participera à la mise en service du télescope et assumera un rôle de premier plan dans l'analyse des premières données et le tout premier suivi des alertes.

3) CTA réagira aux alertes envoyées par différents instruments : télescopes à rayons X et gamma et aux alertes d'ondes gravitationnelles (GW) de Virgo/LIGO. En particulier, le candidat travaillera avec le groupe Virgo pour optimiser la stratégie de suivi des alertes. En cas de suivi réussi d'une alerte GW, le candidat assumera un rôle de premier plan dans la discussion entre les 2 Collaborations.

Compétences

En raison des aspects multiples et ambitieux de ce projet, le (la) candidat(e) retenu(e) devrait déjà compter sur une solide expérience en physique des astroparticules de haute énergie. Une expérience en analyse de données GW sera un plus.
Le (La) candidat(e) retenu(e) commencera à travailler dès son arrivée sur la base d'une solide expérience des groupes du LAPP et en retour contribuera dans les groupes LAPP ainsi que dans le "Groupe de travail" extragalactique HESS et les groups de physique de CTA. L'échelle de temps du projet s'intègre particulièrement bien dans le calendrier des deux expériences concernées. Une grande quantité de données a déjà été collectée mais pas été entièrement analysée par la collaboration H.E.S.S. et permet de démarrer immédiatement une activité d'analyse. En parallèle, l'effort déployé dans H.E.S.S. sera transféré au cas de CTA afin de préparer l'analyse des toutes premières observations avec le prototype LST début 2020.

Contexte de travail

Créé en 1976, le LAPP est l'un des 19 laboratoires de l'Institut de Physique Nucléaire et de Physique des Particules (IN2P3). Il compte près de 140 chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, techniciens, administratifs, étudiants et visiteurs étrangers. Les travaux menés au LAPP ont pour but l'étude de la physique des particules élémentaires et de leurs interactions fondamentales, ainsi que l'exploration des connexions entre l'infiniment petit et l'infiniment grand. Le LAPP est impliqué dans les expériences du LHC (ATLAS, LHCb), celles des neutrinos (SuperNémo, STEREO, LBNO, ...), d'astrophysique (HESS, CTA, LSST) ou des ondes gravitationnelles (Virgo). La localisation du laboratoire à 50 kms du CERN, et la présence d'un laboratoire de physique théorique dans les mêmes locaux, en font un laboratoire très attractif pour tous les scientifiques de ce domaine de recherche. Le LAPP héberge également un mésocentre de calcul et de stockage de taille intermédiaire mais qui contribue de manière significative aux traitements de données des grandes expériences de physique telles ATLAS, LHCb ou CTA.

Contraintes et risques

Déplacements : des déplacements de courtes durées sont à prévoir en France et à l'étranger.

On en parle sur Twitter !