En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5814-CLABOM-024 - Project Scientist dans le cadre du projet H2020 ESCAPE (H/F)

Project Scientist dans le cadre du projet H2020 ESCAPE (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5814-CLABOM-024
Lieu de travail : ANNECY LE VIEUX
Date de publication : lundi 4 novembre 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 30 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2617,05 € et 4166,14 € bruts selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le laboratoire LAPP propose un poste de Project Scientist dans le cadre d'ESCAPE (European Science Cluster of Astronomy & Particle physics ESFRI research infrastructures), un projet financé par la Commission Européenne dans le programme-cadre Horizon 2020 de l'Union européenne (convention de subvention n° 824064). ESCAPE vise à relever les défis de la science ouverte, partagés non seulement par des projets ESFRI (CTA, ELT, EST, FAIR, HL-LHC, KM3NeT, SKA) mais également par d'autres infrastructures de recherche paneuropéennes (CERN, ESO, JIV-ERIC, EGO-Virgo) dans les domaines de recherche de l'astronomie et de la physique des particules.

Les activités techniques ESCAPE sont en soutien au déploiement du programme de « l'European Open Science Cloud » (EOSC) de l'Europe et s'articulent selon quatre axes :

1. Concevoir, mettre en œuvre et exploiter un prototype de data lake, c'est-à-dire une fédération d'infrastructures de données, mettant en œuvre les principes de gestion des données FAIR, qui constituera la base d'un service de données à accès ouvert pour les projets ESFRI. Le concept data lake permettra aux centres de données nationaux du monde de la recherche, déjà de taille importante et fiables, de travailler ensemble pour créer un service robuste de type cloud, permettant de gérer et de servir des données à des échelles de l'ordre de plusieurs exaoctets.

2. Développer et fournir des services logiciels pour l'analyse de données des projets ESFRI dans le cadre de la science ouverte. Le développement de pratiques d'analyse de données multi-messagers favorise les activités de recherche de méthodes innovantes (telles que le deep learning), maximise la réutilisation et le co-développement de logiciels, permet d'identifier des standards ouverts pour la publication de logiciels, d'étudier des outils d'extraction de données et une nouvelle technique d'analyse.

3. Etablir une connexion transparente entre les projets ESFRI, d'autres infrastructures d'astronomie, d'astroparticules et l'EOSC via l'observatoire virtuel (VO). Ceci implique la nécessité d'adapter le cadre de l'observatoire virtuel aux données encore plus volumineuses qui seront produites par les projets ESFRI ou autres.

4. Définir et mettre en œuvre une plate-forme scientifique flexible pour l'analyse des données. La plate-forme permettra aux chercheurs d'EOSC d'identifier et de structurer les collections de données existantes en vue de leur analyse, d'exploiter un large éventail d'outils logiciels et de packages développés par les projets ESFRI, d'exécuter, dans le cadre de la plate-forme, leurs propres workflow personnalisés et d'utiliser les infrastructures informatiques HPC et HTC sous-jacentes, pour leur exécution.

Le (La) candidat-e retenu-e assistera le Coordinateur du projet dans ses fonctions de gestion de projet, en étroite collaboration avec les responsables de tous les groupes de travail ESCAPE, et avec comme objectif particulier de les assister et de les guider dans le cadre de la définition de leurs interfaces mutuelles, en tant que représentant du Coordinateur du projet. Le (La) candidat-e retenu-e contribuera également aux développements de logiciels scientifiques d'analyse de données ciblant les cas d'utilisation de l'un des projets internationaux parmi : CTA (https://www.cta-observatory.org/), LSST (https://www.lsst.org), Virgo (http://www.virgo-gw.eu/) et/ou l'interopérabilité des données multi-messagers et multi-projets.

Activités

Le (la) candidat-e retenu-e assistera le Coordinateur du Projet dans certaines responsabilités de coordination avec les activités suivantes:
• Organiser et coordonner une équipe de compétences agissant en soutien aux projets ESFRI partenaires sur la problématique des données FAIR (Findable, Accessible, Interoperable and Reusable) c'est à dire trouvables, accessibles, interopérables et réutilisables.
• Superviser la mise en œuvre du catalogue de logiciels scientifiques ESCAPE et du registre de données au sein du portail EOSC.
• Coordonner et contribuer à la mise en œuvre des projets « ESCAPE Test Science » d'analyse de données ouvertes en physique des particules ou en astrophysique multi-messagers en utilisant les développements ESCAPE à des fins de validation scientifique (en particulier, la mise en œuvre d'un environnement de recherche virtuelle à données ouvertes dédié à la recherche sur la matière noire, entre autres, transversal à la physique des particules et des astroparticules et basé sur la participation de la communauté scientifique concernée, est actuellement à l'étude).
• Coordonner la définition des interfaces entre les différents groupes de travail et l'EOSC, suivant le planning de déploiement de ce dernier.
• Encourager la coopération au-delà des partenaires du projet ESCAPE et associer largement la communauté scientifique concernée en physique des particules et des astroparticules, ainsi qu'à d'autres cluster scientifiques.
• Contribuer au développement de logiciels scientifiques d'analyse de données ou de services d'accès aux données.

Compétences

• Diplômé d'un Doctorat en physique des particules, astrophysique, ou cosmologie.
• Expérience en analyse de données.
• Expérience ou bonne connaissance dans l'un des domaines suivants: langages modernes de programmation, méthodes d'analyse scientifique de données, services de science ouverte, BigData, traitement grille et cloud, simulations numériques, mathématiques numériques, calcul haute-performance, méthodologies de développement avancées (Intégration continue, tests, ...).
• Capacité à collaborer et à travailler dans plusieurs domaines.
• Connaissance et/ou expérience professionnelle en gestion de projets de recherche.

Outre les compétences scientifiques et techniques, le (la) candidat-e doit :
• Faire preuve de rigueur et de fiabilité.
• Avoir de bonnes relations, le sens de l'organisation et le goût du travail d'équipe.
• Etre capable de gérer son travail de manière autonome, de prendre des initiatives et de s'adapter rapidement à l'évolution du projet et des tâches.
• Capacité à collaborer avec des experts d'autres domaines et à appliquer des connaissances dans des domaines d'expertise autres que les siens.
• Savoir animer et coordonner l'activité d'une équipe dans une organisation matricielle.
• La capacité à travailler dans le contexte d'un projet international.
• Un bon niveau en anglais écrit et parlé est exigé (Niveau C1).

Contexte de travail

Le LAPP est un laboratoire de physique des hautes énergies situé à Annecy, à 50 km de Genève. Le laboratoire a été fondé en 1976 et est l'un des laboratoires de l'IN2P3 (Institut de physique nucléaire et de physique des particules), institut du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique). Le LAPP est une unité mixte de recherche de l'Université Savoie Mont Blanc (USMB) et du CNRS-IN2P3. Près de 150 personnes travaillent au LAPP. Les recherches menées au LAPP visent à étudier les constituants ultimes de la matière, leurs interactions fondamentales, ainsi qu'à explorer leurs liens avec les grandes structures de l'Univers.
Le laboratoire LAPP coordonne le projet ESCAPE.

Les États membres de l'Union Européenne, reconnaissant les défis de la recherche orientée données dans leur quête d'excellence scientifique, ont lancé l'initiative European Open Science Cloud (EOSC). EOSC est le Cloud Européen permettant un accès universel aux données de recherche via une plate- forme en ligne unique. EOSC fédérera les ressources existantes des centres de données nationaux, des infrastructures numériques et des infrastructures de recherche, ce qui permettra aux chercheurs et aux citoyens d'accéder à et de réutiliser des données produites par d'autres scientifiques. Le succès d'EOSC repose sur un engagement continu des parties prenantes scientifiques qui soutiennent activement sa mise en œuvre selon leurs capacités respectives.
ESCAPE (le groupement scientifique des infrastructures de recherche européennes ESFRI en astronomie et physique des particules) vise à relever les défis de la science ouverte partagés non seulement par les projets ESFRI (CTA, ELT, EST, FAIR, HL-LHC, KM3NeT, SKA) mais également par d'autres infrastructures de recherche paneuropéennes (CERN, ESO, JIV-ERIC, EGO-Virgo) dans les domaines de recherche de l'astronomie et de la physique des particules. La complexité de toute cette nouvelle génération de dispositifs scientifiques croît rapidement, le volume de données produit par ceux-ci connaît une augmentation considérable et les logiciels d'analyse des données deviennent de plus en plus complexes. D'autre part, ces données sont amenées à être accessibles par des communautés scientifiques grandissantes qui collaborent et interagissent. Le projet d'ESCAPE rassemble des partenaires de l'astronomie et de la physique des particules qui collaborent pour la construction d'EOSC. Les actions ESCAPE visent à fournir des solutions permettant d'intégrer des données, des outils, des services et des logiciels scientifiques ; favoriser des approches communes pour la mise en œuvre de la gestion des données ouvertes ; établir l'interopérabilité au sein d'EOSC en tant qu'installation multi-sondes intégrée pour la science fondamentale.
Le/la Project Scientist sera intégré à l'équipe de management du projet ESCAPE localisée au LAPP à Annecy et sous la responsabilité directe du Directeur du LAPP en tant que Coordinateur du projet ESCAPE.
Référence : Le communiqué de presse du lancement du projet ESCAPE est disponible sur le lien suivant : https://indico.in2p3.fr/event/18279/attachments/51141/65676/FR_ESCAPE_Press_Communication20 1118.pdf
Le site internet du Projet ESCAPE : https://projectescape.eu/

Contraintes et risques

Des voyages réguliers (maximum 3-4 jours) en Europe sont à prévoir.

Informations complémentaires

Date d'embauche au 01/01/2020 ou date à convenir.

On en parle sur Twitter !