En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5001-ALEVIA-001 - Ingénieur de recherche en océanographie physique (H/F)

Ingénieur de recherche en océanographie physique (H/F)


Date Limite Candidature : mercredi 7 décembre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5001-ALEVIA-001
Lieu de travail : ST MARTIN D HERES
Date de publication : mercredi 16 novembre 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 22 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2583 € bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Ingénieur
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le projet de recherche MEDIATION (« Développements méthodologiques pour un jumeau numérique robuste et efficace de l'océan ») financé par le PPR « Océan et Climat » vise à construire des modèles numériques intégrant une représentation des écosystèmes marins, ce qui nécessite une compréhension des processus fine échelle à l'interface entre l'océan et l'atmosphère.

Dans le cadre de ce projet, nous souhaitons aborder la question des interactions air-mer à la sous-mésoéchelle océanique, qui sont à l'heure actuelle mal comprises. En effet, les structures océaniques à ces échelles fines ont un impact potentiellement fort sur la couche limite atmosphérique marine, et notamment sur l'organisation de la turbulence proche de la surface de la mer. Cette modification peut affecter les flux de surface, modifiant donc le couplage ocean-atmosphère. Pour aborder cette question, il apparaît nécessaire d'utiliser des simulations atmosphériques haute résolution (Large Eddy Simulation, LES, résolution horizontale < 100m) qui permettent de capturer les effets turbulents non-linéaires ayant lieu dans la couche limite atmosphérique.

L'objectif de ce travail sera double :

- Améliorer notre compréhension physique des interactions entre couche limite atmosphérique et fronts de température et de courant sous-mésoéchelle

- Définir une stratégie permettant de mettre en place un grand nombre de simulations LES afin d'échantillonner au mieux les différentes réponses de la couche limite atmosphérique à des fronts océaniques sous-mésoéchelle. Ce deuxième objectif permettra, en fonction de l'avancement des travaux, d'aboutir à la mise en place d'une base de données de simulations LES qui sera exploitée dans le cadre du projet MEDIATION.

Activités

- Mettre en place et analyser une série de LES, en utilisant le modèle communautaire français Méso-NH, afin d'explorer les différents régimes de réponse de l'atmosphère à des perturbations de température et de courants de surface océanique.

Compétences

- Titulaire d'un diplôme d'ingénieur en mécanique des fluides (turbulence) ou dans un domaine étroitement lié
- Une expérience dans la modélisation de la turbulence atmosphérique marine, en particulier avec Méso-NH, sera très appréciée
- Une solide formation en dynamique des fluides géophysiques et/ou en mathématiques appliquées est également attendue.

Contexte de travail

L'Institut des Géosciences de l'Environnement (IGE) est un laboratoire public de recherche sous les tutelles du CNRS/INSU, l'IRD, l'Université Grenoble Alpes (UGA) et Grenoble-INP. Il rassemble environ 270 personnes dont 155 membres permanents (chercheurs, enseignantschercheurs, ingénieurs), et environ 115 doctorants, chercheurs post-doctoraux et personnels en contrat à durée déterminée. L'Institut accueille également chaque année plusieurs dizaines de stagiaires et de visiteurs scientifiques. L'Institut est installé sur trois sites du Campus universitaire de Grenoble (sites Molière, OSUG-B, et Maison Climat Planète). L'IGE est l'un des principaux laboratoires de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Grenoble (OSUG) qui est une structure fédérative de l'INSU.

Plus d'informations sur l'équipe de Modélisation des Ecoulements Océaniques à Multi-échelle (MEOM) de l'IGE : https://meom-group.github.io

On en parle sur Twitter !