En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre CPJ-2022-018 - Ecologie Fonctionnelle & Evolutive H/F

Chaire de professeur Junior : ECO-EVO

Ecologie Fonctionnelle & Evolutive H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
FrenchEnglish

Date limite de dépôt des candidatures : 31/08/2022

Informations générales

Date de publication : 20/05/2022
Type de contrat : Chaire de professeur Junior
Section du CoNRS : 30 - Surface continentale et interfaces
Durée du contrat : 5 ans. A son terme, le titulaire du contrat a vocation à être titularisé dans le corps des directeurs de recherche.
Date d'embauche prévue : 01/12/2022
Rémunération : Rémunération brute annuelle de 54 600 Euros à 57 800 Euros selon l’expérience professionnelle
Environnement Financier : 320 000 € pour la durée du projet

Thématique scientifique

Ecologie

Stratégie d’établissement

Le profil proposé se positionne à l'intersection de deux des 6 grands défis sociétaux du CNRS à  savoir Changement Climatique et Santé & Environnement. Le profil proposé a pour ambition de renforcer les synergies entre deux disciplines de l'écologie, à  savoir l'écologie évolutive et l'écologie fonctionnelle. Cette synergie est indispensable d'une part pour comprendre et quantifier le fonctionnement de nos environnements sous contraintes multiples (climatiques et anthropiques) et d'autre part pour prédire leurs évolutions.

Section(s) du CoNRS : 29 - 30

Stratégie du/des laboratoires d’accueil

EDB - LEFE à l'Université de Toulouse Paul Sabatier: le recrutement permettrait de renforcer la volonté de ces deux unités, l'une dont la thématique majeure est l'écologie évolutive et l'autre l'écologie fonctionnelle, à  fusionner dans les deux ans à  venir. Cette évolution placerait la nouvelle unité parmi les principales structures de recherches européennes dans le domaine.;LMGE à l'Université Clermont-Auvergne: le recrutement permettrait d'améliorer l'interaction des recherches menées sur le rô´le de la boucle microbienne et virale dans le fonctionnement des écosystèmes lacustres, mais aussi de renforcer son positionnement original à l'interface des domaines environnement et santé humaine.;EDYSAN à l'Université de Picardie Jules Verne : le recrutement permettrait de conforter les recherches en écologie fonctionnelle et évolutives sur les écosystèmes forestiers tempérés sous contraintes liées au changement climatique rapide. Ce renforcement permettrait à  cette unité de renforcer ses actions innovantes dans l'accompagnement au changement de paradigme relatif à  la gestion des forêts dans ce contexte de changements globaux.

Résumé du projet scientifique

Ce profil est motivé par la nécessité de développer des liens plus profonds entre l'écologie et l'évolution. Bien que son importance soit réaffirmée depuis le début des années 2000 et que l'on assiste à  une montée en puissance progressive des recherches mêlant explicitement les deux perspectives, les approches intégratives couplant les dynamiques écologiques et évolutives par des analyses de rétroactions réciproques restent rares par rapport à  la recherche traditionnelle dans l'un ou l'autre domaine. De nombreuses raisons (non exhaustives) peuvent être invoquées pour affirmer qu'il est aujourd'hui possible de renforcer les liens entre ces deux communautés scientifiques : par exemple la reconnaissance que les processus évolutifs peuvent se produire à  des échelles de temps aussi courtes que les processus écologiques;le fait que toutes les échelles spatiales sont pertinentes dans les deux disciplines;la convergence sur l'utilisation d'une variété de méthodes analytiques (par exemple, les omiques, l'imagerie);des parallèles dans les forces agissant sur divers niveaux de biodiversité;et le concept d'holobionte reliant les organismes microbiens et plus grands. Favoriser une approche intégrative apparait particulèrement pertinent en période de changement environnemental marqué et de perte de biodiversité à  l'échelle planétaire, qui affecte fortement de multiples dimensions des dynamiques tant écologiques qu'évolutives, avec des répercussions sur la résilience, la conservation et la gestion des populations, des communautés et des écosystèmes.

Résumé du projet d’enseignement/d’observation

Université Paul Sabatier Toulouse : L2 et L3 BOPE, pour des enseignements généraux-théoriques portant sur les processus écologiques et évolutifs, et Master 1 et 2 BEE pour des enseignements plus spécialisés en écologie des communautés et écosystèmes, biologie évolutive, écologie quantitative.;Université Clermont- Auvergne: Le/la candidat(e) recrutée interviendra principalement en Master Gestion de l'Environnement (parcours FREMAC)/ Microbiologie (parcours microbiologie pour la santé et l'environnement) / Bioinformatique dans les unités d'enseignement couplant Ecologie et Evolution. Plus précisément il/elle pourra intervenir dans les UE suivantes : i) Adaptations des organismes aquatiques à  leurs environnements, ii) Emergence et diffusion des micro-organismes pathogènes, iii) Génomique des communautés microbiennes et bioanalyse, iv) Omique intégrative, v) Recherche en écologie trophique aquatique.;Université Jules Verne Picardie: Enseignement en Master Agrosciences, Environnement, Territoire, Paysage, Forêt et à  l'Ecole doctorale, dans les deux cas pour de l'écologie (fondamentale et appliquée), avec contenu exact qui pourra être adapté au profil de la personne recrutée, et probablement avec une part d'encadrement sur le terrain.

Diffusion scientifique

La diffusion des résultats passera par des productions scientifiques (publications, logiciels, patents…) de niveau mondial. Par ailleurs, le projet mettra en œuvre une communication vers des cibles diverses telles que communautés scientifiques, médias, décideurs, grand public, scolaires, etc., avec un calendrier adapté. Des outils spécifiques pourront être développés comme des sites web, des newsletters ou encore des rencontres, colloques internationaux, écoles d’été et conférences.

Science ouverte

Le CNRS développe une politique forte en faveur de la science ouverte. La science ouverte consiste à  rendre « accessible autant que possible et fermé autant que nécessaire» les résultats de la recherche. A ce titre, le CNRS vise à  ce que 100 % des textes des publications issues des travaux de ses unités soient rendues accessibles, notamment grâce au dépôt dans HAL. Les données produites doivent aussi être rendues disponibles et réutilisables, sauf restriction particulière. Par ailleurs, les principes directeurs de l'évaluation individuelle sont revus en conformité avec la déclaration DORA, plus qualitatifs et tenant compte de toutes les facettes du métier de chercheur.

Science et société

La relation science-société est désormais reconnue comme une dimension à  part entière de l'activité scientifique. Le projet développera cette dimension en synergie avec tous les partenaires. Les travaux de recherche qui en seront issus contribueront à  éclairer la connaissance.

Indicateurs

L’activité sera évaluée notamment sur la base de la production scientifique (publications, logiciels, patent, etc.), sur les partenariats institutionnels et privés formalisés par des contrats, sur le rayonnement international, sur la valorisation des travaux vers des communautés scientifiques pluridisciplinaires, sur l’innovation et son transfert vers la société et sur la diffusion scientifique à destination de publics non spécialistes.

Mots clés

Evolution;écologie fonctionnelle;écosystèmes;changement climatique;pressions anthropiques