En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6024-JOHCHE-005 - Postdoctorat en sciences cognitives en numérique pour l'éducation H/F

Postdoctorat en sciences cognitives en numérique pour l'éducation H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : lundi 4 mars 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Postdoctorat en sciences cognitives en numérique pour l'éducation H/F
Référence : UMR6024-JOHCHE-005
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : CLERMONT FERRAND
Date de publication : lundi 12 février 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : A partir de 2905 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : 1 à 4 années
Section(s) CN : Cerveau, cognition et comportement

Missions

Principale :
La mission sera centrée sur l'élaboration et la mise en œuvre de protocoles expérimentaux en laboratoire afin de mieux comprendre l’influence de la comparaison sociale sur les apprentissages, en particulier via la capture attentionnelle. La mission comprendra la conception de tâches de laboratoire couplée à des mesures oculométriques. La personne recrutée se concentrera aussi sur l’élaboration de scenarii pédagogiques adaptatives basés sur l’intelligence artificielle permettant l’utilisation stratégique de la comparaison sociale et des techniques d’échafaudage cognitif.
Les missions incluent afin la diffusion scientifique à travers des publications dans des revues à comité de lecture et des communications dans des conférences internationales et nationales.

Secondaire :
La personne recrutée participera à l’analyse textuelle de contenu en lien avec le suivi d’une cohorte d’enseignants stagiaires au sein d’un parcours de formation test pour l’éducation nationale en partenariat avec le LAPSCO.


Résumé du projet:
Fondée sur le caractère fédérateur, les résultats scientifiques et les retombées organisationnelles d’e.P3C, l’ambition du présent consortium est d’impulser avec e.P3C Transfert un écosystème opérationnel et pérenne de recherche et de formation sur le numérique au service de l’enseignement et l’apprentissage. L’objectif n’est pas simplement de passer à l’échelle les outils d’e.P3C eux-mêmes —dans notre cas un STI et des modules pédagogiques pour les élèves—mais de transmettre les savoirs et savoir-faire associés à leur construction et qui ont fait leur preuve dans e.P3C en matière de contribution aux problématiques générales de la gestion de l’hétérogénéité scolaire et de la réduction des inégalités éducatives avec le numérique. Plutôt que d’offrir à la communauté éducative des outils numériques « prêts à l’emploi », mais dont la durée de vie peut s’avérer éphémère, e.P3C Transfert transmettra des connaissances, des compétences et une stratégie scientifiquement informée pour l’utilisation des ressources numériques, dotant ainsi la communauté des enseignants d’une autonomie pour concevoir elle-même l’équivalent des outils e.P3C et les adapter au plus près de leurs réalités et besoins professionnels. L’axe 1 d’e.P3C Transfert prendra appui sur le groupe des « enseignants concepteurs » des STI d’e.P3C pour développer et évaluer un parcours test de formation fondé sur les résultats scientifiques (intégrant aussi les résultats de l’axe 2 d’ e.P3C Transfert) et les bases théoriques, méthodologiques et techniques d’e.P3C. L’objectif est de permettre à un plus grand nombre d’enseignants, à l’échelle de l’académie de Clermont puis à l’échelle nationale, de monter en compétences en matière de stratégies pédagogiques de différenciation avec le numérique. Intégré aux parcours de l’École Académique de Formation Continue (EAFC) de Clermont, cette formation sera également nourrie des travaux originaux de l’axe 2 d’e.P3C Transfert. Non encore explorées, les millions de traces d’apprentissage produites par le groupe expérimental d’e.P3C lors de son utilisation des STI sur la plateforme Tactiléo de Maskott seront modélisées de manière originale en relation avec certaines caractéristiques des élèves (statut socio-économique et empan de mémoire de travail) dont le rôle s’est avéré déterminant, et les conclusions dans ce cadre seront également transférées aux enseignants via notre dispositif de formation (axe 1). Les modélisations de traces entendues au sens des learning analytics appliquées à l’éducation sont généralement aveugles à ces caractéristiques pourtant réputées par ailleurs pour leurs effets sur les productions scolaires. Or, aussi sophistiquées soient-elles, des modélisations en apesanteur des réalités sociales et cognitives des élèves sont nécessairement autant limitées que limitantes. L’articulation de différents niveaux et techniques d’analyse en revanche peut permettre de dépasser ces limites au profit de la construction d’outils plus adaptés aux réalités socio-cognitives en question. Ce dépassement est même probablement l’une des conditions indispensables pour améliorer les repères au service de l’action pédagogique, s’agissant en particulier de la gestion de l’hétérogénéité scolaire et de la réduction des inégalités éducatives. En bref, e.P3C Transfert permettra de consolider, d’approfondir et d’essaimer les fondements et acquis d’ e.P3C et de porter in fine à l’échelle nationale une stratégie numériquement assistée, à la portée de tous les enseignants, susceptible de faciliter leur gestion de l’hétérogénéité scolaire et la réduction des inégalités ancrées dans l’origine sociale de leurs élèves. La France étant encore tête de classement des pays de l’OCDE s’agissant de la reproduction de telles inégalités, la diffusion des stratégies numériques susceptibles de l’enrayer doit être encouragée à large échelle, un objectif louable pour « France 2030 ».

Activités

Ce contrat post-doctoral s'inscrit dans le cadre du projet de recherche e.P3C Transfert - lauréat de l'appel à projet EFRAN3, et ayant pour objet la réduction des inégalités éducatives avec le numérique et la gestion de l'hétérogénéité scolaire. Le volet expérimental du projet vise à élucider les mécanismes à l’origine des bénéfices des Systèmes Tutoriels Intelligents.
Au sein d'e.P3C Transfert, la personne recrutée se concentrera sur l'investigation des mécanismes sociocognitifs sous-jacents à l'utilisation des STIs et à leurs bénéfices pour l'apprentissage scolaire.

Compétences

Ce poste est ouvert aux titulaires d'un grade de docteur en sciences cognitives (psychologie ou informatique), avec un fort attrait pour le thème des apprentissages et ayant fait la preuve de solides compétences en programmation et en oculométrie.
Compétences principales :
• Programmation expérimentale de tâches en ligne et machine learning (e.g., Eprime, Matlab, Java, Lab.js, PsychoPy, Python)
• Oculométrie
• Des connaissances en psychologie/sciences cognitives, s'agissant en particulier des processus d’apprentissage

Compétences secondaires :
• Une expérience préalable en méthodologie de laboratoire et de terrain (interventions dans des établissements scolaires).
• Statistiques (e.g., R, Python, SPSS)
• Ecriture scientifique

Contexte de travail

"Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive" (LAPSCO–UMR UCA-CNRS 6024 ; https://www.lapsco.fr), situé sur le site Carnot de l'Université Clermont Auvergne (centre ville de Clermont-Fd). Cette UMR intègre actuellement 42 permanents et 99 personnes au total avec les personnels contractuels, les doctorants et post-doctorants. Son objet est l'étude des comportements et des processus cognitifs impliqués dans les grandes fonctions mentales (perception, attention, mémoire, langage, temporalité), depuis leurs bases cérébrales jusqu'à leurs déterminants sociaux et culturels, avec des enjeux forts dans les domaines de l'éducation, de la santé et de l'industrie. À l'interface de la psychologie expérimentale (sociale, cognitive et développementale) et des neurosciences intégratives, cette orientation scientifique a conduit à une structuration du laboratoire en trois équipes : 1- « Cognition-Comportement-Contexte » ; 2- « Comportements Sociaux et Dynamiques Collectives », et 3- « Stress Physiologiques et Psychosocial », et deux axes transversaux (« cognition incarnée » ; « robotique sociale humanoïde et cognition »), le tout au service d'une vision très intégrée de la cognition et des conduites humaines.

La personne recrutée sera affectée à l'équipe 1 et travaillera au sein du LAPSCO sous la supervision de Pascal Huguet, directeur du LAPSCO, et la co-direction de Johann Chevalère (CPJ « Education Digitale »), et en étroite collaboration avec Marie Demolliens (docteure, IR) et Natalia Martinelli (docteure, Ingénieure Pédagogique). Il ou elle sera aussi en interaction avec toute l'équipe de recherche impliquée dans le projet et aura accès à l'intégralité de l'infrastructure de l'UMR. Afin d'offrir les conditions optimales pour l'étude de la cognition et des conduites humaines à l'heure de la transition numérique, les expérimentations dans ce cadre se dérouleront sur la plateforme expérimentale e3C (Comportement-Cerveau-Cognition à l'ère de la transition numérique) du LAPSCO, d'une surface de 500 m2 par ailleurs unique en France par son lien organique avec le rectorat de Clermont-Ferrand et son niveau d'équipement scientifique.