En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5821-CHRVEL-088 - Chercheur en physique des neutrinos (H/F)

Chercheur en physique des neutrinos (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 31 mai 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5821-CHRVEL-088
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : lundi 19 avril 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2648.79 euros brut mensuel
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le/la post-doctorant(e) rejoindra l'équipe Neutrino du LPSC qui participe depuis 2019 au projet DUNE/LBNF dont l'objectif principal est de mesurer deux propriétés qui restent à découvrir : la hiérarchie des masses des neutrinos et la violation de CP dans le secteur leptonique. Pour cela, une expérience à longue ligne de base va être construite pour propager un faisceau de neutrinos produit au FermiLab à travers 1300 km de matière et les détecter dans une mine souterraine du Dakota du Sud à l'horizon 2030. La détection des neutrinos sera effectuée grâce à quatre chambres à projection temporelles à argon liquide (LarTPC) de très grande dimension (60m x 12m x 12m).
Des détecteurs de cette taille nécessitent un très gros effort de R&D actuellement en cours au CERN sur la plateforme neutrino. La France va participer via un TGIR à la construction de ces détecteurs et se focalise sur une nouvelle technologie le « vertical drift ». Un prototype de grande dimension sera mis en place au CERN en 2022.
Le/la post-doctorant(e) sera appelé à prendre un rôle déterminant dans la simulation et l'analyse d'un détecteur à argon liquide utilisant cette nouvelle technologie. Le but sera de déterminer précisément les performances de la technologie « vertical drift » sur tous les objectifs scientifiques de l'expérience.
Les membres de l'équipe Neutrino du LPSC impliqués dans le projet DUNE, quatre permanents et un doctorant, participe à plusieurs aspects de cette R&D comme la réalisation et l'opération d'un détecteur cosmique pour le prototype du CERN, l'instrumentation pour les mesures précises du niveau d'argon liquide et envisagent d'autres participations sur la scintillation ou la haute tension. Le LPSC contribuera aux prises de données avec le prototype au CERN et à leur analyse. L'étude des interactions neutrino-argon, la reconstruction des traces, les effets de détecteurs et les sensibilités de l'expérience aux objectifs scientifiques sont des activités qui ont commencé et qui prendront une part croissante dans le futur proche. Le/la candidat(e) aura un rôle moteur au sein de l'équipe dans cet effort d'analyse et de simulation en lien étroit avec les groupes de travail de la collaboration DUNE.

Activités

-Le/la post-doctorant(e) devra se familiariser avec la simulation de l'expérience DUNE (LarSoft), faire un état des lieux de ce qui existe, est à faire ou à améliorer pour le cas précis du vertical drift.
-Participation aux prises de données au CERN et à leur analyse, et validation de la simulation.
-Il/elle travaillera sur la reconstruction des traces (simulées et mesurées sur le prototype) en participant à l'adaptation des méthodes ou en proposant de nouvelles approches.
-Ces différentes activités devront déboucher sur la sensibilité du vertical drift aux différents objectifs de l'expérience.

Compétences

-Doctorat en physique obtenu depuis moins de 2 ans.
-Expérience en détecteurs de particule, simulation Monte-Carlo et analyse de données.
-Capacité à travailler en collaboration au sein de l'équipe ainsi que dans un environnement international.
-Autonomie et initiative pour mener un travail de recherche
-Bon niveau d'anglais

Contexte de travail

Le laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie de Grenoble (LPSC) (http://lpsc.in2p3.fr) est une unité mixte de recherche associant le CNRS-IN2P3, l'Université Grenoble Alpes (UGA) et l'école Grenoble INP, pour un effectif moyen d'environ 230 personnes. Le/la post-doctorant(e) recruté(e) sera affecté(e) à l'équipe de recherche Neutrino du LPSC composée de 7 permanents, 1 post-doctorant et 2 doctorants. L'équipe travaille actuellement sur deux projets : la mesure de la diffusion cohérente du neutrino auprès du réacteur nucléaire de l'ILL et l'expérience Deep Underground Neutrino Experiment (DUNE). Le/la post-doctorant(e) travaillera sur le projet DUNE en étroite collaboration avec les autres membres de l'équipe. Il/elle devra interagir au sein de la collaboration internationale DUNE constituée de plus d'un millier de membres avec une implication de plus de 30 pays et une participation de plusieurs laboratoires français du CEA et de l'IN2P3 (APC, IJCLab, IPNL, LAPP et LPSC).
-Fréquents voyages au CERN en Suisse pour les activités sur le prototype.
-Voyage aux États-Unis pour les réunions de collaboration.

On en parle sur Twitter !