En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5521-LAUORG-005 - PostDoc H/F - Matériaux programmables biosourcés à partir de papiers

PostDoc H/F - Matériaux programmables biosourcés à partir de papiers

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 11 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5521-LAUORG-005
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : lundi 20 juin 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : à partir de 2663,79 € bruts mensuels, fonction de l'expérience professionnelle
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

En s'inspirant du vivant, l'ingénieur dispose d'une large palette de possibilités pour concevoir des structures capables de changer de forme sous l'effet de stimuli extérieurs (variations d'humidité, température, pH, lumière etc.). L'architecture anisotrope pilotable à façon et le caractère hygro-sensible des milieux fibreux cellulosiques font des papiers des matériaux de choix pour élaborer des structures capables de transformations géométriques substantielles au contact d'eau liquide ou de vapeur. Ces transformations résultent de l'établissement d'un gradient local de propriétés hygro/hydro-expansives dans l'épaisseur du matériau. Dans ce projet, nous proposons d'élaborer des papiers pouvant prendre une forme 3D pliée au contact d'eau liquide à partir de papiers rendus hydrophobes par chromatogénie. L'approche consiste à désactiver l'hydrophobie le long de lignes jusqu'à une certaine épaisseur par impression d'enzymes.

Activités

Les objectifs de la mission proposée sont de maîtriser la désactivation locale de l'hydrophobie par impression et notamment sa profondeur de pénétration dans l'épaisseur de la feuille, puis de caractériser le phénomène d'auto-pliage. Les travaux consisteront en particulier à :
• évaluer le comportement hydro-expansif et le comportement mécanique à l'état humide des papiers sélectionnés (avant traitement),
• étudier l'influence de la quantité d'enzymes déposée, de la pression appliquée et du temps avant séchage sur la profondeur de désactivation,
• établir les relations entre la profondeur de désactivation, le gradient d'hydro-expansion établi et l'angle de pli formé au contact de l'eau,
• étudier la cinétique d'auto-pliage,
• et à élaborer des structures auto-pliées à complexité croissante (accordéon, puis Miura-Ori).

Compétences

Titulaire d'un doctorat en science des matériaux, le(la) candidat(e) doit avoir des compétences fortes en
caractérisation expérimentale multi-échelle des milieux fibreux, notamment biosourcés. Une connaissance des comportements hygroscopiques et des couplages hygro-mécaniques dans les milieux fibreux biosourcés et/ou des procédés d'impression des papiers serait un plus.

Contexte de travail

Le mission sera réalisée dans le cadre du projet collaboratif PaperMorph, financé par l'Institut Carnot Polynat (https://polynat.eu/fr). Le (La) post-doctorant(e) sera amené(e) à travailler avec les chercheurs et ingénieurs du Laboratoire de Génie des Procédés Papetiers (LGP2, CNRS, UGA, G-INP, https://lgp2.grenoble-inp.fr), du Centre Technique du Papier (CTP, https://www.webctp.com), du Laboratoire Sols, Solides Structures et Risques (3SR Lab, CNRS, UGA, G-INP, https://3sr.univ-grenoble-alpes.fr) et du Centre de Recherches sur les Macromolécules Végétales (CERMAV, CNRS, UGA, https://cermav.cnrs.fr/). La mission se déroulera pour l'essentiel sur le Domaine Universitaire de Grenoble,
38400 Saint Martin d'Hères. Quelques déplacements sur le site du CTP à Douai (59) seront possibles.

Contraintes et risques

ras

On en parle sur Twitter !