En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5095-ISANIC-002 - Ingénieur(e) H/F en bioénergétique

Ingénieur(e) H/F en bioénergétique


Date Limite Candidature : lundi 2 novembre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5095-ISANIC-002
Lieu de travail : BORDEAUX,BORDEAUX
Date de publication : lundi 12 octobre 2020
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 10 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Environ 2088 à 2206 euros brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L'ingénieur-e d'étude travaillera sur un projet de « metabolite profiling » qui vise à la détermination des flux de métabolites entrant et sortant de mitochondries isolées ou de cellules perméabilisées (levure et mammifère) . Ses missions consisteront, sur des mitochondries isolées ou des cellules perméabilisées, à mettre au point les méthodes de séparation rapide de leur milieu extérieur et de préparer les échantillons pour doser les métabolites dans ces deux éléments. Les résultats seront exploités à l'aide d'un modèle stoechiométrique du métabolisme mitochondrial. L'ingénieur-e aura aussi à participer à des constructions de biologie moléculaire visant à « bypasser » des déficits mitochondriaux correspondant à des pathologies chez l'homme.

Activités

Activités principales
• Préparation de mitochondries et de cellules perméabilisées de levure et de mammifères
• Oxygraphie et enzymologie classiques
• Mettre au point les techniques de filtration pour la séparation des cellules ou mitochondries de leur milieu extérieur. Préparer les échantillons pour les dosages.
• Construction de souches exprimant de manière modulable un transporteur mitochondrial.

Activités secondaires
• Intégrer les résultats dans un modèle du métabolisme mitochondrial.
• Participer aux activités collectives du laboratoire (réunions du groupe, séminaires, présentations des résultats, etc.)
• Interagir avec les autres membres des équipes et/ou de l'Unité de recherche, avec les collaborateurs.

Compétences

Compétences principales :
• Solide formation en biochimie. Une connaissance de la bioénergétique (oxygraphie, préparation de mitochondries) sera appréciée.
• Bonne formation en biologie moléculaire.
• Des connaissances concernant la modélisation ou l'utilisation de modèles informatiques seront appréciées.
• Compétences linguistiques : anglais technique lu parlé apprécié.

Savoir-faire :
• Bonne maîtrise des techniques de préparation de mitochondries et de cellules perméabilisées.
• S'adapter rapidement aux nouvelles méthodologies.
• Savoir utiliser les outils informatiques et les logiciels dédiés au traitement des données.

Savoir-être :
• L'ingénieur-e d'étude sera motivé-e, rigoureux-se, doté-e d'un bon sens de l'organisation et capable d'autonomie.

Contexte de travail

Le recrutement de l'ingénieur-e d'étude est ouvert dans le cadre d'un projet financé par l'AFM-Téléthon et porté par deux équipes de l'Institut de Biochimie et Génétique Cellulaire, IBGC-UMR5095, CNRS/Université de Bordeaux : le laboratoire « Métabolisme énergétique cellulaire » dirigé par le Dr. Anne Devin et le laboratoire « Génétique moléculaire des systèmes mitochondriaux » dirigé par le Dr J.P di Rago. Le travail de l'ingénieur-e d'étude s'effectuera sous la responsabilité du Prof JP Mazat et du Dr. A Devin d'une part et du Dr. D. Tribouillard-Tanvier d'autre part. La partie dosage des métabolites sera effectuée par le laboratoire MITOVASC à Angers. L'ingénieur-e aura la responsabilité de la préparation et de l'envoi des échantillons et ensuite du traitement et de l'interprétation des résultats au sein des deux équipes.
Ce contrat pourrait être renouvelé pour 10 mois supplémentaires selon le financement du projet par l'AFM-Téléthon.

Contraintes et risques

Pas de risques particuliers. L'ingénieur-e d'étude sera formé-e aux risques potentiels liés au projet par la responsable dès son arrivée au laboratoire. Il/Elle recevra également la formation aux nouveaux entrants dispensée par les Assistants de Prévention de l'Unité.

On en parle sur Twitter !