En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

These de doctorat dans l'expereince T2K au LLR (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 1 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7638-MARBUI-004
Lieu de travail : PALAISEAU
Date de publication : vendredi 10 juin 2022
Nom du responsable scientifique : Olivier Drapier
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le but de la thèse est de participer à la mesure de la violation de la symétrie CP dans le secteur des leptons à l'aide de l'expérience T2K, qui étudie les oscillations de neutrinos au moyen du complexe d'accélérateurs de particules J-PARC et du détecteur Super-Kamiokande, tous deux situés au Japon. Les excellents résultats publiés par T2K ont motivé une nouvelle phase pour cette expérience, T2K-II, qui débutera en 2022 une campagne de prise de données de 5 ans dans le but d'établir la violation de la symétrie CP à trois écarts standards. Afin d'améliorer les performances de T2K-II, et en vue de la future expérience Hyper-Kamiokande (dont la construction a débuté en 2020), une amélioration du 'détecteur proche' (ND280) de T2K est en cours. Le travail de thèse consistera en l'intégration des premières données du nouveau détecteur de ND280 dans le programme d'analyse des données, et l'évaluation des incertitudes systématiques correspondantes sur la mesure des paramètres d'oscillation. Le (la) candidat(e) sera en mesure d'évaluer cet impact, non seulement sur les données de l'expérience T2K seule, mais aussi sur l'analyse conjointe des données de T2K provenant de l'accélérateur et des neutrinos atmosphériques détectés dans Super-Kamiokande. Cette analyse conjointe permet en effet d'améliorer grandement les contraintes sur l'ordre des masses des neutrinos et la violation de la symétrie CP, par rapport à celle des seules données de T2K. L'étudiant(e) pourra également étudier les perspectives de la mesure des oscillations avec le futur détecteur géant Hyper-Kamiokande, qui sera l'observatoire de neutrinos de la prochaine génération, et qui sera mis en service au Japon à partir de 2027.

Contexte de travail

Le candidat sélectionné travaillera au sein du laboratoire LLR, dans l'equipe “Neutrino”, qui se compose actuellement de 5 permanents (2 directeurs de recherche et 3 chargés de recherche) et trois doctorants. L'équipe est engagée sur trois expériences Japonaises, toutes dans le domaine de la physique des Neutrinos : T2K, Super Kamiokande et Hyper Kamiokande. En particulier, l'équipe travaille maintenant à l'upgrade du détecteur proche de T2K, projet auquel le candidat participera activement. Des voyages réguliers au Japon sont à prévoir, notamment pour l'installation du détecteur, la prise des données et la participation aux meeting de collaboration.

Informations complémentaires

Les candidats devront déposer leur CV, une lettre de motivation et produire deux lettres de recommandation.

On en parle sur Twitter !