En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse (H/F) pour l'étude des réseaux de canaux auto-contractants

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 26 juillet 2024 23:59:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Thèse (H/F) pour l'étude des réseaux de canaux auto-contractants
Référence : UMR7342-MARBRA-005
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : MARSEILLE 13
Date de publication : vendredi 5 juillet 2024
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 16 septembre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : La rémunération est d'un minimum de 2135,00 € mensuel
Section(s) CN : Milieux fluides et réactifs : transports, transferts, procédés de transformation

Description du sujet de thèse

Des organismes unicellulaires aux êtres humains, les flux de liquide dans les réseaux vasculaires sont parmi les moyens les plus efficaces pour transporter la matière et l'information nécessaires à la vie. Les réseaux vasculaires artificiels ont imité cette stratégie, sans reproduire le même niveau d'autonomie et d'adaptabilité. Chez les organismes les plus adaptables, les réseaux vasculaires se contractent lors de stimuli locaux pour orienter le transport de fluides là où il est nécessaire. Cette auto-contraction permet des fonctionnalités autonomes sans besoin d'un système nerveux complexe. Ce projet caractérisera de tels mécanismes en développant des modèles expérimentaux et théoriques. Nos résultats apporteront un nouvel éclairage sur le transport actif dans les réseaux de vaisseaux, y compris des insights sur la physiologie humaine et les maladies associées. En recréant le transport actif dans des réseaux artificiels, il ouvrira également la voie à des solutions innovantes pour les technologies de refroidissement adaptatif et de gestion de l'eau dans des réseaux facilement démontables et réutilisables. Pour atteindre notre objectif, nous devons caractériser la mécanique des auto-contractions et la relier au transport global des fluides et aux fonctionnalités de la matière vivante. Les candidats ayant une formation en physique ou en ingénierie et s'intéressant aux domaines généraux de la mécanique des matériaux mous/compliants, de la matière active ou de la mécanique des fluides sont invités à postuler. Le candidat doit avoir un intérêt pour les études expérimentales ainsi que pour la modélisation théorique ou les simulations numériques.

Contexte de travail

Le Laboratoire IRPHE est spécialisé dans la mécanique des fluides. Il bénéficie de recrutements réguliers de chercheurs permanents au CNRS, à Aix-Marseille Université et Centrale Marseille. Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique, et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.


Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.

Contraintes et risques

Le candidat doit avoir un intérêt pour les études expérimentales ainsi que pour la modélisation théorique ou les simulations numériques.