En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant-e en nanomédecine H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 25 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7178-REGSOM-081
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : vendredi 4 juin 2021
Nom du responsable scientifique : DETAPPE Alexandre
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

L'hypoxie est un facteur de mauvais pronostique et un facteur prédictif de plusieurs complications comme la radiorésistance et la chimiorésistance. La création d'un réseau vasculaire tumoral altéré est un mécanisme de résistance pour la tumeur. La normalisation vasculaire consiste à pousser les néovaisseaux à revenir à une morphologie de base. Cela permet d'augmenter la biodistribution de la chimiothérapie et d'augmenter le niveau d'oxygène dans le microenvironnement tumoral. Ainsi, un traitement combiné entre la radiothérapie et des médicaments induisant l'oxygénation où les médi-caments induisant la normalisation devraient améliorer les résultats de la thérapie. Cependant, et jusqu'à présent, aucune approche n'a eu de réel succès clinique ; cela s'explique par la présence de toxicité et/ou de manque d'efficacité thérapeutique.
Dans le cadre de ce projet, nous allons valider précliniquement l'efficacité de la molécule LEAF-4L6715 comme réoxygénant tumoral afin de resensibiliser des tumeurs de tumeur du sein à la radiothérapie. En parallèle de la preuve de concept préclinique, nous allons disséquer le rôle de LEAF-4L6715 sur les cellules endothéliales formant les néovaisseaux tumoraux afin de mieux comprendre l'impact du médicament sur la normalisation du système vasculaire tumorale. Une approche d'ingénierie basée sur le biomimétisme cellulaire sera également utilisée pour limiter l'internalisation hépatique des molécules thérapeutiques.

Contexte de travail

Le/la doctorant-e travaillera au sein de l'équipe de Alexandre Detappe localisé au sein de l'Institut de Cancérologie Strasbourg Europe et de l'IPHC. Actuellement composé de 2 chercheurs post-doctorants, d'un technicien de laboratoire, de 2 étudiants en thèse, de plusieurs étudiants en master 1 et 2, et de 4 médecins-chercheurs, le laboratoire développe de nouvelles modalités de délivrances ciblées de médicaments, incluant entre autre des nanoparticules polymériques et lipidiques, des hydrogels, des anticorps conjugués, et de nouvelles approches d'immuno-nanothérapies. Le laboratoire collabore étroitement avec de nombreux groupes de recherche nationaux et internationaux (Dana-Farber, ETH Zurich, Technical University of Denmark, etc.). Le/la doctorant-e bénéficiera d'un environnement riche, dynamique, multidisciplinaire, afin de pouvoir réaliser ses travaux de recherche dans les meilleures conditions possibles.

Contraintes et risques

Le/la candidat-e devra savoir communiquer en anglais scientifique et avoir de bonnes aptitudes à travailler au sein d'une collaboration internationale (contributions à un projet collectif, réunions et missions hors du laboratoire).

Informations complémentaires

Diplôme souhaité : Master ou ingénieur spécialisé en nanomédecine, biologie moléculaire, ou en biochimie.
Une expérience en culture cellulaires de lignées cancéreuses (myélome et/ou sein), ainsi qu'une expérience avec les techniques de biologie cellulaire de bases serait un plus. Cela inclut la cytométrie en flux, western blot, isolation cellulaire sur échantillons humains, RTqPCR.

On en parle sur Twitter !