En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR2940-ELOBER-033 - Chercheur Post-doctoral pour l'étude des systèmes fortement corrélés en conditions extrêmes (H/F)

Chercheur Post-doctoral pour l'étude des systèmes fortement corrélés en conditions extrêmes (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR2940-ELOBER-033
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : mardi 15 septembre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 décembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2648,79 € et 3768,24 € brut selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le Département de Matière Condensée et Basses Temperatures de l'Institut Néel, situé à Grenoble/France, et le Département de Physique Quantique du Max PLanck Institute (MPI-CPfS), situé à Dresde/Allemagne, offrent un poste de post-doctorat pour travailler sur les systèmes électroniques fortement corrélés dans le contexte de projets ANR-DFG financés.

Le/La candidat(e) retenu(e) travaillera sur des composés aux propriétés électroniques, magnétiques et structurales nonconventionelles, en lien avec les fortes corrélations électroniques et particulièrement dans les systèmes de Terres Rares.

Il/elle abordera des questions fondamentales encore ouvertes sur des composés historiques, ainsi que de nouvelles questions scientifiques sur des composés récemment découverts au MPI-Dresden.

Activités

- À l'Institut Néel, le post-doc conduira des activités de recherche sur les composés de Terre Rares, en utilisant un montage unique de spectroscopie Raman en conditions extrêmes, à basse température et hautes pressions, notamment en utilisant des CED.

- Le/la candidat(e) sera impliqué(e) étroitement dans le développement technique pour atteindre des conditions extrêmes jamais atteintes.

- Au MPI-Dresden, le/la candidat(e) retenu(e) participera à la synthèse de monocristaux de haute qualité et aux caractérisations des cristaux.

- Encadrement d'étudiants Master et en thèse

Compétences

Votre profil :

- Le/la candidat(e) possèdera une excellente thèse en matière condensée ancrée dans la physique des systèmes à fortes corrélations éléctroniques, avec un minimum de 2 ans d'expérience en tant que post-doc.

- Des compétences solides en spectroscopie Raman sont requises.

- La maîtrise des techniques de haute pression et/ou cryogénie est un plus certain.

- Avoir démontré la capacité de conduire une recherche innovante et efficace par des publications de qualité (nombre relativement au niveau de carrière) dans des revues à comité de lecture ou des pre-prints.

- Être capable de travailler collaborativement avec les autres membres de l'équipe (chercheurs, ingénieurs, techniciens).

- La ou le candidat(e) devra communiquer les résultats du projet lors de conférences et par l'écriture d'articles scientifiques. Une excellente maîtrise de l'Anglais (oral et écrit) ainsi que la capacité de communiquer les résultats scientifiques est indispensable.

Contexte de travail

Nous offrons un poste de post-doc à temps plein pour un an avec une extension possible sur un financement ERC obtenu récemment à l'Institut Néel.

Le/la postdoc sera principalement basé(e) à l'Institut Néel/Grenoble, avec de longs séjours de recherche (quelques semaines à 3 mois) au Max Planck Institute à Dresde.

Chacun des laboratoires offre un environnement dynamique et motivant. Le projet global est inclus dans un large projet conjoint entre la France et l'Allemagne comprenant de nombreux groupes de recherche en France (LOMA, LNCMI, CSNSM, Institut Néel) et en Allemagne (Max Planck Institute MPI-CPfS, HLD, TU-Braunschweig, Institute of Solid State Physics TU-Dresden) avec des collaborations théoriques relevantes, des rencontres et des écoles scientifiques.

Le salaire brut est compris entre € 2.648 et € 3.768 par mois selon votre niveau de compétence et votre expérience.
Contrat initial : 12 mois (avec possible extension de 2 ans supplémentaires).

LIEUX ET INFRASTRUCTURE

• L'Institut NÉEL est l'un des plus grands instituts de recherche français pour la recherche fondamentale en matière condensée, enrichi par des activités interdisciplinaires à l'interface de la chimie, l'ingénierie et la biologie.
Il emploie 450 personnes dont 175 chercheurs. Nous sommes situés au centre d'un environnement unique, scientifique, industriel et culturel, au cœur des Alpes françaises.
La recherche sera conduite dans le groupe expérimental du Dr. Marie-Aude Méasson, lui-même appartenant à une large équipe “MagSup” (Magnetism and Superconductivity – 50 membres) qui se focalise sur des questions fondamentales de matière condensée grâce à des équipements à la pointe.

• Le Max Planck Institute for Chemical Physics of Solids (The MPI-CPfS) est l'un des groupes de recherche leader en Allemagne dans le domaine des systèmes à fortes corrélations électroniques. La découverte de nouvelles propriétés physiques qui challengent les concepts théoriques établis est un moteur essentiel dans ce domaine de recherche.
L'objectif du groupe “material design and synthesis” dirigé par Pr. Chistoph Geibel est de rechercher de nouveaux composés de ce type, ainsi que de synthétiser des cristaux connus d'excellente qualité pour les études poussées.
Le projet en Allemagne sera conduit dans le groupe expérimental de Pr. Geibel.

Informations complémentaires

Le CNRS est attentif à l'égalité des chances et encourage les candidatures de femmes.

INFORMATION ET CANDIDATURE :
Pour candidater, merci d'envoyer les documents suivants dans un PDF unique (en anglais) :
(1) Lettre de motivation incluant la pertinence par rapport au projet scientifique
(2) CV incluant une liste complète de publications et communications
(3) Les contacts d'au moins 2 referees (et lettres de recommandation, si déjà disponibles)

La deadline pour les candidatures est fixée au 1er décembre 2020, mais le poste sera pourvu dès qu'un(e) candidat(e) sera retenu(e).

La candidature est à soumettre directement par le Portail Emploi du CNRS.

On en parle sur Twitter !