En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8578-TIBMIN0-022 - Diagnostic de la vapeur métallique en fabrication additive (H/F)

Diagnostic de la vapeur métallique en fabrication additive (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : mardi 30 juillet 2024 23:59:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Diagnostic de la vapeur métallique en fabrication additive (H/F)
Référence : UMR8578-TIBMIN0-022
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : mardi 9 juillet 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 10 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : à partir de 4 291,70 € brut mensuel
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : 5 à 10 années
Section(s) CN : Milieux fluides et réactifs : transports, transferts, procédés de transformation

Missions

diagnostic spectroscopique et caractérisation de la vapeur de métal : plasma, diagnostic, optique, laser

Activités

Tâches principales : - diagnostic non-intrusif d'un plasma de métal - analyse spatio-temporelle de la vapeur de métal - analyse des résultats Tâche secondaire : - rédaction de rapports / communications

Compétences

- solides bases en physique des plasmas et spectroscopie - manipulation de lasers solides accordables - traitement de données - communication écrite / orale

Contexte de travail

L'interaction entre un faisceau énergétique, ici laser de puissance, avec une matière solide conduit à la génération de vapeurs de métal. Dans la fabrication additive métal par laser le procédé se déroule à la pression atmosphérique. Il est très important de quantifier la relation entre l'énergie apportée à la surface et les propriétés de la vapeur qui s'y dégage, en fonction des paramètres de fonctionnement. En effet, les processus d'interaction sont très différents suivant le niveau d'énergie apporté. Il devient ainsi nécessaire d'analyser finement les phénomènes physiques complexes existants qui sont issues ou bien conduisent à la formation d'un plasma. Le sujet proposé ici vise la caractérisation des phénomènes par le biais de la spectroscopie (optique et laser) de la vapeur de métal, des densités et des flux engendrés. Plus précisément, il s'agit d'établir des corrélations entre l'énergie, l'état de surface, la quantité de matière vaporisées et la direction des flux. Au cours de la première phase de cette étude, on se focalisera sur l'analyse de la lumière émise du plasma afin d'identifier les espèces et leur comportement relatif en fonction de l'énergie. Dans une seconde phase, une analyse quantitative sera menée par spectroscopie d'absorption, en fonction des conditions d'interaction. Dans un troisième temps cette étude sera poursuivie avec une analyse fine des flux par fluorescence induite par laser afin de quantifier le flux de métal et la distribution angulaire d'émission de la surface solide. Ce travail fera partie intégrante d'un projet ANR de collaboration entre différents laboratoires CNRS et universitaires.

Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.

Contraintes et risques

La confidentialité est exigée.

Informations complémentaires

Ce travail fera partie intégrante d'un projet ANR.