En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7248-FRATRU-004 - H/F : Ingénieur de recherche en caractérisation numérique d'antennes VLF/LF en environnement réel

H/F : Ingénieur de recherche en caractérisation numérique d'antennes VLF/LF en environnement réel


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7248-FRATRU-004
Lieu de travail : SOPHIA ANTIPOLIS
Date de publication : jeudi 31 octobre 2019
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Salaire brut mensuel entre 2400 euros et 3100 euros selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le LEAT a acquis une compétence internationale reconnue dans le domaine des antennes et de leurs applications. Une de ses activités de recherche consiste à développer des outils de calcul pour la simulation de problèmes électromagnétiques dont la complexité ne permet pas toujours l'utilisation des logiciels commerciaux. Cette complexité est en grande partie liée au caractère multi-échelle des problèmes rencontrés lorsqu'il s'agit d'étudier les antennes dans leur environnement. C'est le cas du domaine des transmissions aux très basses fréquences (VLF/LF) pour lesquelles la simulation d'antennes s'avère particulièrement difficile du fait de la différence d'ordre de grandeur entre les longueurs d'onde (10 à 100 km), la taille des composants couramment utilisés dans ces structures (câble de 1 cm de diamètre) et l'étendue des antennes (sur une surface de l'ordre du km2). Les antennes VLF/LF sont également très sensibles à la nature inhomogène et à la topologie irrégulière des sols environnants. Les développements effectués au cours de ces dernières années sur le code de calcul TLM (transmission Line matrix) du LEAT ont abouti à un logiciel de simulation électromagnétique intégrant un modèle de fil mince arbitrairement orienté avec composants électroniques localisés et un modèle de milieux dispersifs. Il s'est révélé être une alternative très compétitive par rapport au logiciel commercial FEKO (traditionnellement bien adapté à la simulation d'antennes VLF/LF) en termes de ressources informatiques pour des antennes déployées sur des sols complexes. Cependant le modèle TLM de fil mince arbitrairement orienté manque encore de précision en particulier dans le traitement des nœuds de connexion de plusieurs fils. De plus, il ne prend actuellement pas bien en compte la proximité d'une interface entre deux milieux hétérogènes, limitant ainsi son utilisation pour l'étude d'antennes avec réseau de terre faiblement enfoui. Ces deux aspects devront donc être améliorés pour pouvoir effectuer la caractérisation numérique précise d'émetteurs VLF réels, tenant compte des isolateurs, de la structure de soutien, des bâtiments annexes, de la nature et du relief des sols environnants. Les études porteront sur le rayonnement en champ proche et en champ lointain d'antennes typiques de la gamme VLF/LF en tenant compte des conditions climatiques. Il s'agira alors de mettre en œuvre des modèles électromagnétiques de l'atmosphère opérationnels dans le domaine de fréquence des VLF/LF permettant de faire varier les paramètres électromagnétiques de l'air ambiant en fonction des paramètres météorologiques (température, humidité et pression atmosphérique). Cette problématique s'appliquera également au cas de la végétation. La vitesse du vent pourra quant à elle être prise en compte à travers la déformation mécanique des câbles rayonnants et des structures de soutien due à la prise au vent des structures VLF/LF.

Activités

- Simulations d'antennes VLF à l'aide du code de calcul TLM et des logiciels FEKO et ADS (ANSYS).

Compétences

- Expert en électro-magnétisme,
- Connaissance souhaitée de la méthode TLM et du logiciel FEKO et ADS.

Contexte de travail

Le candidat retenu sera intégré dans l'équipe CMA (Conception et Modélisation d'Antennes) au sein du LEAT (Laboratoire d'Electronique Antennes et Télécommunication.

Informations complémentaires

Seules les candidatures déposées sur le portail emploi du CNRS seront examinées.

On en parle sur Twitter !