En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7074-OLILEC-001 - Chercheur sur les aspects juridiques de l'intégrité scientifique (ANR CRISP « Les enjeux d'intégrité scientifique dans les pratiques de recherche »). H/F.

Chercheur sur les aspects juridiques de l'intégrité scientifique (ANR CRISP « Les enjeux d'intégrité scientifique dans les pratiques de recherche »). H/F.

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 24 mai 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7074-OLILEC-001
Lieu de travail : NANTERRE
Date de publication : mardi 12 avril 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2743 euros bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le projet de recherche ANR CRISP vise à explorer les conditions dans lesquelles les actions et les discours institutionnels sur l'intégrité scientifique peuvent améliorer les pratiques de recherche, à anticiper leur impact sur les pratiques et l'organisation de la recherche, et à proposer des recommandations. Les enquêtes menées dans le cadre du projet doivent être sensibles à la structure et à la dynamique réelles des sciences, des disciplines universitaires et aux pratiques de recherche quotidiennes, dans toute leur diversité. Voir http://www.crisp.ens.psl.eu/ pour plus d'informations sur l'ensemble du projet de recherche.

Dans le cadre du projet de recherche ANR CRISP, la personne recrutée devra développer une activité de recherche portant sur la régulation juridique de l'intégrité scientifique et ses impacts sur les pratiques de recherche. Elle devra aussi contribuer à éclairer les acteurs de terrain impliqués dans la mise en œuvre des exigences d'intégrité scientifique (notamment les référents intégrité scientifique) sur les enjeux juridiques de leur activité. Elle devra enfin participer aux activités scientifiques du programme ANR CRISP et contribuer à l'organisation des manifestations scientifiques prévues dans ce cadre.

L'activité de recherche attendue de la personne recrutée portera plus particulièrement sur deux aspects. En premier lieu, la personne recrutée analysera la façon dont les manquements à l'intégrité scientifique sont prouvés en justice. Cette recherche prendra appui sur un corpus à constituer de décisions de justice rendues en première instance et en appel par des juridictions françaises. L'attention sera portée tout particulièrement à la façon dont les pratiques scientifiques ordinaires sont mobilisées pour faire la preuve d'inconduites scientifiques. En second lieu, la personne recrutée analysera les procédures mises en œuvre dans les institutions de recherche en France pour recueillir le signalement de manquements à l'intégrité scientifique. Cette recherche prendra appui sur un corpus à constituer des dispositifs de signalement en vigueur ou en préparation. La recherche visera particulièrement à clarifier l'articulation entre le signalement des inconduites scientifiques et d'autres signalements, par exemple le lancement d'alertes, le signalement de risques pour la santé ou l'environnement.

Activités

- Revue de la littérature (nationale et internationale).
- Constitution et analyse de corpus de décision de justice.
- Constitution et analyse de corpus de procédures de signalement des manquements à l'intégrité scientifique.
- Rédaction en collaboration d'articles dans des revues scientifiques.
- Présentation et discussion du travail réalisé dans le cadre de séminaires et ateliers organisés au sein du projet ANR CRISP et dans des manifestations scientifiques nationales ou internationales en lien avec l'intégrité scientifique.

Compétences

- La personne recrutée doit avoir obtenu un doctorat (ou s'attendre à l'avoir obtenu au moment de la prise de fonction) en droit privé ou en droit public, en France ou à l'étranger. Il est préférable que le doctorat ait conduit la personne recrutée à s'intéresser aux rapports entre droit et sciences ; il n'est pas indispensable que le doctorat ait été consacré spécifiquement à l'intégrité scientifique.
- Elle doit avoir une bonne connaissance de l'organisation judiciaire française et une capacité attestée à lire et comprendre des décisions de justice.
- La capacité à travailler en français et en anglais est requise.
- La personne recrutée doit avoir la volonté et la capacité de travailler dans le cadre d'un projet de recherche collaborative interdisciplinaire.

Contexte de travail

La personne recrutée sera affiliée au Centre de théorie et analyse du droit (CTAD UMR 7074), sous sous la supervision scientifique du Dr. Olivier Leclerc (directeur de recherche au CNRS), au sein du projet ANR CRISP dirigé par la Pr. Stéphanie Ruphy (ENS, Paris, France).
Le lieu de travail est situé à l'université Paris Nanterre.
Les recherches seront menées en collaboration avec Olivier Leclerc.
Le projet ANR CRISP offre un contexte dynamique et scientifiquement adapté pour mener à bien la recherche prévue. Il regroupe des chercheurs et des chercheuses travaillant dans le domaine du droit, de la philosophie des sciences, de l'économie comportementale, de la sociologie, et de la psychologie. Voir http://www.crisp.ens.psl.eu/ pour plus de détails.

Informations complémentaires

Pour toute information complémentaire sur le profil du poste et les missions confiées, contacter Olivier Leclerc (olivier.leclerc@cnrs.fr).
La date de prise de fonction peut être aménagée, selon discussion.
Les candidatures doivent être faites en ligne via la plateforme Emploi du CNRS (https://emploi.cnrs.fr).

Les candidatures doivent comprendre
- un CV.
- une lettre d'intérêt (1 page maximum) : indiquez brièvement pourquoi vous êtes intéressé(e) à rejoindre le projet, décrivez brièvement vos réalisations en matière de recherche, vos domaines d'expertise et vos compétences techniques.
- un article scientifique, publié ou non, ou un chapitre de thèse, qui représente le mieux la qualité de votre travail (il n'est pas nécessaire qu'il soit directement lié au présent projet).

Les candidats et candidates présélectionnés seront invités à des entretiens menés par le comité directeur du projet ANR CRISP peu après la clôture de l'appel, et les décisions finales seront prises rapidement avant la fin du mois de juin 2022.

On en parle sur Twitter !