En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5821-CHRVEL-087 - Chercheur en dynamique faisceau pour les accélérateurs linéaires de forte puissance (H/F).

Chercheur en dynamique faisceau pour les accélérateurs linéaires de forte puissance (H/F).

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 27 mai 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5821-CHRVEL-087
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : jeudi 15 avril 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2648,79 euros brut
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le(a) post-doctorant(e) mènera des travaux de recherche afin de développer des méthodes innovantes de réglage des linacs hadroniques de haute puissance dans l'objectif d'améliorer leur performance, en particulier leur fiabilité.
L'objectif principal sera de développer un algorithme pour la compensation de panne des cavités supraconductrices et de leur système associé. Ce concept, dit de de 'fault-recovery', a été développé par l'IN2P3 pour le projet d'ADS MYRRHA. Il peut aussi s'appliquer à de nombreux accélérateurs linéaires: SNS, ESS et aussi le linac de SPIRAL2.
Dans ce cadre, le(a) post-doctorant(e) participera au « commissioning » du linac supraconducteur de SPIRAL2 sur lequel l'algorithme pourrait être testé. Dans ce cadre, des déplacements ponctuels au laboratoire du GANIL à Caen sont à prévoir.

Activités

Supervisé par un chercheur du Pôle Accélérateurs et Source d'ions du LPSC, en collaboration avec l'équipe en charge de l'opération du linac de SPIRAL2 et l'équipe internationale en charge du design de l'accélérateur de MYRRHA, les activités du post-doctorant(e) seront les suivantes :
-études de dynamique du faisceau pour le développement d'un algorithme permettant la compensation de panne ('fault-recovery') et le réglage de linac supraconducteur,
-participation active au « commissioning » du linac supraconducteur de SPIRAL2 pour optimiser le réglage de la machine, valider les modèles de dynamique faisceau nécessaires au développement de l'algorithme de 'fault-recovery'
-améliorer le fonctionnement, la précision et la rapidité de calcul de l'algorithme de 'fault-recovery'. Une étude sera à mener par le(a) post-doctorant(e) pour déterminer la méthode la plus appropriée : algorithme génétique, réseau de neurones artificiels, etc.
-articipation active à la communication scientifique (publications, conférences),
-Selon les opportunités et disponibilité, contribuer aux autres programmes de R&D dans lesquels le pôle est impliqué, tel que le commissioning de l'injecteur de MYRRHA.

Compétences

•Doctorat en physique ou discipline apparentée obtenu il y a moins de 3 ans.
•Une solide formation en physique des accélérateurs ainsi qu'une connaissance des codes de dynamique faisceau utilisés pour la conceptions des linacs (par exemple : TRACEWIN, TRACK, MADX,… ) est requise.
•Une expérience pratique sur une machine en fonctionnement, et /ou de développement de prototype, et/ou de diagnostic faisceau est aussi attendue.
•Des compétences en programmation (Matlab, Python, C++) seraient un atout important.
•Des connaissances sur les techniques d'intelligence artificielle et les algorithmes d'optimisation associés seront appréciées.
•Une bonne maîtrise de l'anglais (langue de travail dans le cadre de collaborations internationales et pour la communication scientifique) est indispensable
•Une capacité travailler en équipe dans un environnement multidisciplinaire et international est essentielle.
•Etre proactif, autonome, organisé et ouvert d'esprit

Contexte de travail

Le laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie de Grenoble (LPSC) (http://lpsc.in2p3.fr) est une unité mixte de recherche associant le CNRS-IN2P3, l'Université Grenoble Alpes (UGA) et l'école Grenoble INP, pour un effectif moyen d'environ 230 personnes.
Le (la) post-doctorant(e) sera affecté́(e) au Pôle Accélérateurs et Sources d'Ions du LPSC composé de 18 agents et sera placé(e) sous l'autorité hiérarchique directe de la responsable du Pôle.
Son travaille s'effectuera sous la supervision d'un chercheur du Pôle dans le cadre de collaborations nationales et internationales.
Depuis des années, le Pôle travaille sur le projet MYRRHA dédié aux études de l'incinération de certains déchets nucléaires. Porté par le SCK-CEN de Belgique, MYRRHA est basé sur un linac à protons intense (600 MeV, 4 mA). Le groupe a travaillé sur la dynamique de faisceau du linac d'une part et d'autre part, développé des solutions innovantes de compensation très rapide de pannes des cavités accélératrices du linac supraconducteur pour assurer les niveaux record de fiabilité attendue pour MYRRHA.
Le groupe participe également à la mise en service et l'optimisation du linac supraconducteur de SPIRAL2 (Deutons, 40 MeV), en cours sur le site du GANIL à Caen.

On en parle sur Twitter !