En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5669-MAGLEB-005 - Postdoctorat (H/F) : Approches multi-échelles et diversité phénotypique Lyon/Paris

Postdoctorat (H/F) : Approches multi-échelles et diversité phénotypique Lyon/Paris

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : samedi 3 juillet 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5669-MAGLEB-005
Lieu de travail : LYON 07
Date de publication : vendredi 28 mai 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2643 et 3047 euros brut mensuel selon l'expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le postdoctorant travaillera sur le projet "A micro-macro de l'évolution stochastique de la diversité des traits phénotypiques" en collaboration avec les groupes de recherche suivants situés à Lyon et à Paris:
- Hélène Leman: Equipe numed (http://www.umpa.ens-lyon.fr/recherche/numed) UMPA, ENS de Lyon,
- Hélène Morlon: Equipe "Modélisation de la biodiversité" (http://www.biologie.ens.fr/phyloeco/index.html) IBENS, ENS Paris,
- Amaury Lambert: SMILE group (http://www.lpsm.paris/smile) Collège de France, Paris.

Activités

Modéliser l'évolution des traits phénotypiques des espèces, tels que leur masse corporelle, leur morphologie, ou encore leurs traits d'histoire de vie, est fondamentale pour comprendre les différents facteurs qui façonnent cette évolution. A l'échelle macro-évolutive (c'est-à-dire sur des échelles de temps géologiques), l'évolution des traits est traditionnellement modélisée par un processus de Markov, tel qu'une diffusion, ou une diffusion avec des sauts. Appliquées à l'évolution d'un trait sur une phylogénie d'espèces et doublées d'approches inférentielles, ces modélisations permettent d'étudier les modes et vitesses d'évolution des traits à partir des traits observés d'espèces fossiles et/ou actuelles. L'objectif de ce projet est de déterminer rigoureusement les processus macro-évolutifs déterministes et stochastiques des mécanismes micro-évolutifs (mutation, dispersion, adaptation, introgression, dérive génétique) qui sous-tendent l'évolution phénotypique, dans le but d'interpréter et de justifier ces processus de diffusion traditionnellement utilisés. On cherchera à comprendre, partitionner et prédire les effets des mécanismes écologiques et micro-évolutifs dans la dynamique des traits à l'échelle macro-évolutive et plus spécifiquement, de mieux comprendre et identifier sa composante stochastique. L'approche combinera des techniques de génétique quantitative, de dynamique adaptative et de phylogénétique comparative. Les techniques mathématiques considérées comprendront des limites d'échelles micro-macro, des études d'équations différentielles stochastiques et de processus markoviens.

Compétences

Nous recherchons un candidat très motivé, intéressé par l'évolution phénotypique, la phylogénétique et les modèles probabilistes. Le candidat doit avoir de bonnes connaissances en probabilité et en théorie de l'évolution. Des compétences en programmation sont les bienvenues. D'excellentes compétences écrites, verbales et interpersonnelles sont souhaitables. Il n'est pas obligatoire de parler le français.

Contexte de travail

Le poste est prévu pour deux ans. Il sera hébergé à l'UMPA (ENS de Lyon), avec des visites régulières dans les laboratoires parisiens.
La date de début est prévue avant la fin de cette année 2021. Le salaire sera proportionnel à l'expérience et sera compris entre 25 et 30 K€/an (avant impôt).

Informations complémentaires

Le projet est financé par l'IMPT (https://impt.math.cnrs.fr/).
Les candidatures seront reçues jusqu'au dimanche 27 juin. Pour candidater, merci de soumettre, le tout en un seul fichier pdf, :
i) une lettre de motivation;
ii) un CV;
iii) une liste de publication;
iv) les noms et contacts de deux personnes susceptibles de vous recommander.

On en parle sur Twitter !