En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5275-FABCAR-038 - Post-doc sur les "Modèles spectraux Galerkin des noyaux planétaires" (H/F)

Post-doc sur les "Modèles spectraux Galerkin des noyaux planétaires" (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5275-FABCAR-038
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : lundi 18 mai 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 36 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2648€ brut mensuel
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Nous recherchons un scientifique qui travaillera au sein du laboratoire français ISTerre, dans le cadre de la bourse ERC THEIA, dédiée à l'étude des écoulements présents dans les noyaux liquides planétaires, comme ceux de la Terre ou la Lune. L'objectif est de modéliser les effets de ces écoulements sur la rotation planétaire et le champ magnétique en combinant des approches théoriques, numériques et expérimentales. Il faudra donc adpater au contexte des noyaux planétaires des outils de mathématiques avancés, mis en oeuvre au sein d'un code numérique performant à développer.

Activités

- Ecrire un code spectral de dynammique des fluides en ellipsoïde (projection de Galerkin des modes propres).
- Paramétriser le pompage d'Ekman en ellipsoïde
- Implémenter la flottabilité en utilisant un système de coordonnées non-orthogonal adapté (Clairaut)
- coupler le code à des méthodes de stabilité non-linéaire non-modale pour la magnétohydrodynamique
- pour chaque avancée méthodologique, en tirer les conséquences dans le contexte des noyaux planétaires

Compétences

- excellente base en mécanique des fluides, en physique, en mathématiques appliquées, mais aussi en géophysique profonde.
- bonne maîtrise de la programmation en Python ainsi que des visualisations 3D (HDF5)
- très bonne connaissance des méthodes numériques spectrales et Galerkin
- forte motivation, d'une bonne autonomie et d'une aptitude au travail en équipe.

Contexte de travail

Organisée en 9 équipes de recherche, l'objectif scientifique de l'unité mixte ISTerre est l'étude physique et chimique de la planète Terre, tout particulièrement en se concentrant sur les couplages entre les observations des objets naturels, l'expérimentation et la modélisation des processus complexes associés.
Le candidat travaillera au sein de l'équipe Géodynamo, qui se concentre sur l'étude du champ magnétique terrestre et de la physique du noyau terrestre.

On en parle sur Twitter !