En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5229-JAMBON-005 - Post-doctorat sur le rôle fonctionnel de l'activité bêta dans le comportement moteur (H/F)

Post-doctorat sur le rôle fonctionnel de l'activité bêta dans le comportement moteur (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 28 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5229-JAMBON-005
Lieu de travail : BRON
Date de publication : lundi 7 juin 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2 675 et 3 084 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Ce poste est disponible pour un chercheur-euse en postdoctorat extrêmement motivé-e, à Lyon, France, dans l'équipe DANC (Decision, Action, and Neural Computation) de l'Institut des sciences cognitives Marc Jeannerod (ISCMJ), sous la direction de James Bonaiuto, PhD. Le poste est financé pour une durée de 2 ans par la Commission européenne, dans le programme-cadre Horizon 2020 de l'Union européenne (convention de subvention n° 864550).

Activités

Le projet vise à déterminer le rôle fonctionnel des pics bêta dans le comportement moteur. Le-La candidat-e utilisera des techniques de pointe en magnétoencéphalographie de haute précision (MEG), en imagerie par résonance magnétique à haute résolution (IRM, scanner Siemens 3.0 T), et des techniques d'apprentissage approfondi pour le suivi cinématique sans marqueur sur des volontaires sains. Le-la candidat-e travaillera à :
- développer et optimiser l'analyse des signaux de source de niveau laminaire, ainsi que la connectivité fonctionnelle cortico-corticale appliquée aux activités oscillatoires,
- analyser la relation entre les cinématiques du mouvement et l'activité des pics bêta
- synthétiser les résultats, rédiger des rapports et des articles scientifiques.

Le-la post-doctorant-e travaillera en collaboration avec une assistante de recherche dont l'implication dans l'enregistrement MEG/MRI sera limitée.

Compétences

Les candidats enthousiastes et auto-motivés sont encouragés à candidater.

- Titulaire d'un doctorat en neurosciences cognitives, en ingénierie ou dans une discipline connexe
- Autonomie dans la programmation en MATLAB et Python
- Expérience dans l'utilisation de logiciels d'analyse d'images (MNE, SPM, Fieldtrip, FSL, BrainVisa ...)
- Connaissance des analyses de facteurs latents appliquées aux données M/EEG telles que les modèles de Markov cachés, en particulier dans l'espace source
- Connaissance des oscillations cérébrales et du traitement des signaux
- De l'expérience en vision par ordinateur et en analyse de cinématique des mouvements est un plus
- Une maîtrise de la langue anglaise et de solides compétences rédactionnelles en anglais sont attendues. Le français n'est absolument pas une exigence.

Contexte de travail

Le-la candidat-e retenu-e bénéficiera d'un soutien de mentorat structuré et de possibilités de voyage et de présentation à des rencontres nationales. L'ISCMJ est un institut de recherche multidisciplinaire offrant une atmosphère de travail dynamique dans un environnement international, avec de multiples possibilités de séminaires, d'ateliers et de clubs méthodologiques.

Contraintes et risques

Aucun

On en parle sur Twitter !