En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5168-GIOFIN-004 - H/F Ingénieur d'étude en analyse d'image

H/F Ingénieur d'étude en analyse d'image

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 29 juillet 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5168-GIOFIN-004
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : jeudi 8 juillet 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2000-2500 euros mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Au sein de l'équipe d'accueil, le (la) candidat(e) sélectionné(e) participera au développement d'un projet multidisciplinaire visant à explorer les bases structurales de l'acclimatation chez le phytoplancton marin.

Activités

- Participer au processus d'acquisition d'images par microscopes électroniques à balayage à faisceau d'ions focalisé
- Développer un protocole d'analyse d'images permettant de passer d'un mode de segmentation semi automatique à une segmentation automatique
- Tester la possibilité d'introduire une approche d'intelligence artificielle dans le filière de segmentation automatique, utilisant une base de données de 58 tomogrammes entièrement reconstruits et vérifiés manuellement pour entraîner le réseau neuronal.

Compétences

- expérience en traitent d'images/segmentation
- programmation Python
- connaissances en biologie
- l'expérience en intelligence artificielle est un plus

Contexte de travail

La personne recrutée intégrera l'équipe « Lumière, Photosynthèse et Métabolisme » (http://lpm-research.com/) constituée d'une quinzaine de personnes, qui s'intéresse au processus bioénergétiques des micro-organismes par une approche multidisciplinaire.
Le (la) candidat(e) sélectionné(e) travaillera en étroite collaboration avec le responsable de l'équipe (Giovanni Finazzi) dans le cadre d'un financement ERC; Elle/il travaillera en étroite collaboration avec les équipes de microscopie électronique et d'imagerie de l'Institut de Biologie Structurale (Guy Schoehn, Leandro Estrozi) et de l'Institut de Recherche Interdisciplinaire du CEAGrenoble (Pierre-Henri Jouneau)
L'équipe d'accueil fait partie du Laboratoire de Physiologie Cellulaire et Végétale (LPCV), qui est une unité mixte de recherche CNRS-Université Grenoble Alpes-CEA-INRA composée d'une centaine de collaborateurs, implantée au CEA sur le Polygone Scientifique à Grenoble.

Informations complémentaires

La photosynthèse, un processus biologique important sur notre planète, a permis la colonisation sur terre et mer par les plantes et le phytoplancton, respectivement. Les recherches se concentrent désormais sur l'élucidation de ce processus chez le phytoplancton. D'un point de vue énergétique, une microalgue est un «véhicule» contenant des mitochondries (un moteur à combustion utilisant du carbone pour produire de l'énergie et du CO2) et des chloroplastes (un panneau solaire utilisant la lumière pour produire de l'énergie et de l'O2). À l'aide d'approches d'imagerie cellulaire ou sous-cellulaire, le projet ChloroMito, financé par l'UE, examinera l'hypothèse selon laquelle l'efficacité photosynthétique des microalgues océaniques est provoquée par l'étroite liaison entre leur panneau solaire et leur moteur à combustion. Les recherches permettront de mieux comprendre la manière dont les interactions énergétiques sous-cellulaires optimisent la photosynthèse chez le phytoplancton marin.

On en parle sur Twitter !