En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5075-VALLAN-020 - Chercheur postdoctoral en spectroscopie RMN (H/F)

Chercheur postdoctoral en spectroscopie RMN (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : dimanche 3 mars 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Chercheur postdoctoral en spectroscopie RMN (H/F)
Référence : UMR5075-VALLAN-020
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : vendredi 12 janvier 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 30 mois
Date d'embauche prévue : 1 juin 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2 905,76 € et 4 260,72 € (selon expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : 1 à 4 années
Section(s) CN : Chimie du vivant et pour le vivant : conception et propriétés de molécules d'intérêt biologique

Missions

Le candidat retenu travaillera au développement de nouvelles expériences de RMN pour pousser les applications biologiques de la RMN au-delà de leurs limites actuelles, et appliquera les nouvelles méthodes à l'étude de grands complexes et machines moléculaires d'intérêt médical, dans le cadre du projet européen ERC advanced grant XXL-NMR.

Activités

- Développement de séquences d'impulsions RMN
- Développement de méthodes pour le traitement des données RMN
- Programmation et simulation
- Caractérisation RMN de grands complexes protéiques
- Études de la dynamique des grands complexes protéiques
- Co-supervision d'étudiants
- Rédaction de publications
- Participation à la vie du groupe de recherche (contribution à la logistique, à la mise en place des ordinateurs, etc.)

Compétences

- Les candidats doivent être titulaires d'un doctorat en spectroscopie RMN, en biologie structurale, en biophysique ou en chimie-physique (ou dans un domaine connexe).
- Une expertise ou un intérêt pour le développement de séquences d'impulsions RMN pour la RMN en solution ou à l'état solide sera apprécié.
- Capacité de conceptualisation, créativité, curiosité scientifique, sens de l’innovation.
- Sens de la communication (écrite/orale) et de la pédagogie.
- Esprit d’équipe.
- Anglais (écrit/oral) niveau C2

Contexte de travail

Aucun risque particulier.
Tous les échanges liés à la recherche se feront en anglais. Pour faciliter la communication avec les services administratifs d'IBS et l'intégration en France, le candidat sélectionné aura la possibilité de suivre des cours de français.

Contraintes et risques

Situé sur le campus scientifique de Grenoble (ESRF/ILL/EMBL/IBS), l'institut de biologie structurale (IBS) est un institut de recherche national et international de premier plan dans le domaine de la biologie structurale intégrée. L'IBS est à la fois un centre de recherche, une infrastructure technique, un site d'accueil et un centre de formation scientifique. Sa mission est de développer la recherche en biologie structurale, un domaine crucial pour la compréhension des mécanismes biologiques fondamentaux. Il s'appuie sur 12 installations de pointe, dont une installation de RMN à haut champ comprennant des spectromètres RMN opérant à une fréquence 1H de 950, 850, 700 et 600 MHz et équipés de sondes cryogéniques liquides et MAS solides de dernière génération.
En tant qu'unité mixte de recherche (CEA-CNRS-UGA), l'IBS est composé de 21 groupes de recherche, chacun offrant une approche multidisciplinaire aux frontières de la biologie, de la physique et de la chimie, en accord avec les 3 axes de recherche principaux de l'IBS. Près de 300 personnes travaillent à l'IBS en tant que chercheurs, post-doctorants, doctorants, ingénieurs et techniciens dans un environnement multiculturel et international.
Le chercheur postdoctoral recruté rejoindra le groupe RMN des grands assemblages, qui développe et applique des méthodes avancées de marquage isotopique et de spectroscopie RMN pour étudier la structure, la dynamique et les mécanismes des grands complexes protéiques. Le groupe dirigé par le Dr Boisbouvier comprend un directeur de recherche, trois ingénieurs, deux post-docs et deux doctorants.

Informations complémentaires

Le poste peut être prolongé jusqu'à cinq ans et est financé par le Conseil européen de la recherché dans le cadre du programme européen ERC advanced grant XXL-NMR. Ce poste est idéal pour les jeunes post-doctorants qui souhaitent développer progressivement une recherche indépendante et postuler pour un poste de recherche permanent en France.
L'expérience indiquée est de 1 à 4 ans mais que le profil est également ouvert aux candidats ayant plus d'expérience (jusqu'à 10 ans).