En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

H/F Doctorant.e Calcul et communication quantiques avec des bins de fréquence

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 19 août 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR9001-NADBEL-003
Lieu de travail : PALAISEAU
Date de publication : vendredi 29 juillet 2022
Nom du responsable scientifique : Nadia Belabas
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

L'utilisation du degré de liberté fréquence du photon améliore le potentiel de l'information quantique car l'information peut être codée dans plus de deux états. Cela contraste par exemple avec les qubits de polarisation en photonique. L'avantage du multiplexage des bits/bins de fréquence, où un grand nombre de qubits codés en fréquence voyagent ensemble dans un mode spatial sans interagir les uns avec les autres, est exploité dans le monde entier. La manipulation des qubits codés en fréquence passe à l'échelle, car le nombre de composants nécessaires aux portes quantiques n'augment pas avec le nombre de qubits.
Le travail de doctorat sera consacré à la mise à l'échelle du traitement de l'information dans le domaine fréquentiel que nous avons développé depuis 2019 au C2N.
Notre groupe a en effet très récemment mis en œuvre des portes quantiques dans le domaine de la fréquence pour réaliser une tomographie d'état quantique de photons de longueur d'onde télécom intriqués en fréquence. Le.a doctorant.e s'attaquera à la génération et à la manipulation de l'intrication dans 3 bandes de fréquence et plus, avec des applications dans la communication et le calcul quantiques. L'extension possible du travail comprend la communication dans un réseau réel avec nos voisins et collaborateurs de Telecom, la conception et le test de blocs de construction en vue de l'intégration du schéma et de la transposition à des sources lumineuses déterministes (boites quantiques en cavité).

Contexte de travail

Le Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies (C2N) est une unité mixte de recherche du CNRS et de l'Université Paris Saclay et de l'Université Paris Cité. Le C2N, composé d'environ 410 personnels, est situé en Ile de France à Palaiseau (91) au cœur du campus Paris Saclay.

Le C2N est composé de quatre départements scientifiques (photonique, matériaux, nanoélectronique, microsystèmes & nanobiofluidique).

En pratique, le.a doctorant.e travaillera au sein du département photonique à l'évaluation des protocoles, des ressources quantiques et expérimentales nécessaires et des implémentations optiques. Ielle conduira des expériences au laboratoires avec l'état intriqué en fréquences généré par une source microrésonateur en silicium sur isolant (SOI). Elle-Il utilisera des détecteurs supraconducteurs, des dispositifs de corrélation de temps d'arrivée des photons : montage, automatisation, mesures, ajustements. Ielle conduira également des simulations et rédigera des articles scientifiques, présentera ses résultats dans des conférences etc.

Contraintes et risques

expérience en optique quantique expérimentale
gout et experience pour travail en equipe
rigueur dans l'approche scientifique et curiosité

On en parle sur Twitter !