En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

H/F Offre de thèse dans le domaine des nanomédicaments pour la vaccination par voie orale

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : mardi 23 avril 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : H/F Offre de thèse dans le domaine des nanomédicaments pour la vaccination par voie orale
Référence : UMR8247-KAWBOU-003
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : mardi 2 avril 2024
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : La rémunération est d'un minimum de 2135,00 € mensuel
Section(s) CN : Matière molle : synthèse, élaboration, assemblages, structure, propriétés, fonctions

Description du sujet de thèse

La vaccination par voir orale est une stratégie prometteuse pour la prévention contre les maladies infectieuses. Cependant, bien que la voie orale s'avère la plus efficace pour susciter une réponse immunitaire protectrice locale, les vaccins administrés par voie orale approuvés pour un usage humain sont principalement composés de microorganismes vivants atténués. Sachant que de nombreux pathogènes qui infectent des muqueuses présentent des morphologies non-sphériques ou des surfaces planes et portent des ligands de surface pour le ciblage du système immunitaire, ce programme de recherche vise à développer des nanomatériaux de morphologie non-sphérique qui miment les micro-organismes vivants et de les utiliser pour la vaccination orale. La surface de ces nanomatériaux est fonctionnalisée par des ligands permettant le ciblage des cellules immunitaires au niveau de l’intestin.
Les principales missions de ce Project doctoral consistent à :
- Formuler et caractériser des nanomatériaux de morphologie contrôlée en faisant appel à la microfluidique.
- Une fois préparés, la capture cellulaire des nanomatériaux sera étudiée.
- Analyser la mobilité des nanomatériaux dans l’eau et dans le mucus par vidéomicroscopie.
- Évaluer le comportement mucoadhésif des formulations.
- Étudier le passage des nanomatériaux à travers la muqueuse intestinale en utilisant des chambres de Ussing.
- Étudier la biodistribution des formulations après administration par voie orale chez le rat.
- Évaluer la capacité des nanomatériaux à induire une réponse immunitaire.

Contexte de travail

Le travail s’effectuera au sein de l’IRCP (Institut de Recherche de Chimie Paris). En particulier, le/la doctorant(e) travaillera au sein de l’équipe COCP (Chimie organométallique et catalyse de polymérisation). L’IRCP offre toute l’infrastructure et les équipements nécessaires à la réalisation de la thèse dans de bonnes conditions. L’évaluation de la capacité des nanomatériaux à induire une réponse immunitaire sera réalisée en collaboration avec l’Institut Pasteur à Paris.

Contraintes et risques

RAS