En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse de doctorat sur l'expérence CMS au Laboratoire Leprince Ringuet, Palaiseau. H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 3 mars 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7638-FLOBEA-003
Lieu de travail : PALAISEAU
Date de publication : mercredi 10 février 2021
Nom du responsable scientifique : Florian Beaudette
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

La première partie de la thèse sera consacrée au développement d'un algorithme de reconstruction exploitant les capacités du calorimètre haute-granularité HGCAL. Ce travail s'inscrira au sein d'une démarche de reconstruction du flux de particules, qui consiste à combiner de façon optimale (éventuellement au moyen de techniques d'apprentissage profond) les informations des différents sous-détecteurs pour identifier et reconstruire l'énergie et l'impulsion de toutes les particules individuellement. La possibilité d'intégrer la mesure en temps fournie par la couche de mesure correspondante ainsi que celle fournie par HGCAL sera étudiée.
La deuxième partie de la thèse sera consacrée à la recherche de la production de paires de bosons de Higgs dans le canal HH->bbtautau avec les données du Run-3. Les études se focaliseront sur le mécanisme de production de paire de bosons de Higgs par fusion de bosons vecteurs et sur la mesure des bruits de fond à partir des données.
L'expertise acquise sera finalement appliquée à la détermination précise de la sensibilité au HL-LHC.

Contexte de travail

Le laboratoire Leprince-Ringuet est une unité mixte CNRS-École polytechnique. Le groupe fait partie des membres fondateurs de l'expérience CMS. Il a conçu le système de déclenchement du calorimètre électromagnétique (ECAL) et est responsable de son
opération. Le groupe CMS est impliqué dans la reconstruction et l'identification de particules au sein des groupes de physiques responsables des électrons et des taus. Il a d'ailleurs a participé au développement de l'algorithme de flux de particules de CMS.
Le groupe a joué un rôle de premier plan pour la découverte du bosons de Higgs.
C'est également un acteur majeur de l'étude du secteur de Higgs au sein de CMS (étude des propriétés du boson H, production HH), de la production di-boson, de la diffusion de bosons vecteurs ainsi que de la physique des ions lourds.
Le groupe est fortement engagé dans le développement et la construction du futur calorimètre à haute granularité (HGCAL) pour la phase 2 du LHC.

Contraintes et risques

Des déplacements réguliers au CERN (Genève) sont à prévoir.

On en parle sur Twitter !