En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse H/F sur la génération de champs magnétiques optiquement induits

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 23 mai 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7588-MATMIV-004
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : lundi 2 mai 2022
Nom du responsable scientifique : Mivelle Mathieu
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

À l'interface entre la nanophotonique (optique à l'échelle du nanomètre) et le magnétisme, ce projet de doctorat consiste à utiliser des nanostructures métalliques, connues sous le nom de nanoantennes optiques, pour générer des champs magnétiques stationnaires puissants et confinés. Dans un premier temps, le candidat retenu caractérisera le champ magnétique créé à l'aide d'un microscope à force magnétique (MFM) présent dans notre laboratoire. A partir de là, des études plus approfondies suivront au cours du projet de doctorat, faisant intervenir l'optique ultra-rapide, le piégeage magnétique et la détection par magnéto-luminescence. Des collaborations avec des groupes externes sont attendues ; les étudiants ayant une appétence pour les voyages sont encouragés.

Contexte de travail

Thèse effectuée à l'Institut des NanoSciences de Paris dans l'équipe Nanostructure et Optique dans le cadre de l'ANR Magnets.

On en parle sur Twitter !