En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant à l'interface chimie/physique et biologie H/F - Bio-inspiration de la communication phéromonale des insectes par système microfluidique

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 18 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7261-AICBEL-015
Lieu de travail : TOURS
Date de publication : vendredi 28 mai 2021
Nom du responsable scientifique : J. Casas (Tours) et G. Amselem (LadHyX, Polytechnique, co-directeur de thèse))
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

La merveilleuse communication à longue distance des papillons de nuit au moyen de phéromones chimiques n'est toujours pas résolue. Comment peuvent-ils se retrouver avec des quantités aussi infimes produites et sur des kilomètres ? Bien que plusieurs aspects de ce système de communication aient été étudiés en profondeur, une approche systémique fait défaut. La question de savoir quelle quantité de molécules doit être émise par la femelle pour qu'au moins une partie atteigne le système sensoriel du mâle n'est donc toujours pas résolue. Nous aborderons cette question en produisant une puce microfluidique bio-inspirée combinant la libération, le transport et la capture de phéromones permettant un contrôle avec une précision inégalée. Notre projet, bien qu'inspiré du papillon de nuit Bombyx mori, sera une étude de preuve de concept. Des microgouttes chargées de phéromones seront seront immobilisées sur des pièges capillaires pour la libération, des canaux de géométries variables seront fabriqués pour le transport et l'enregistrement électrophysiologique d'œufs de Xenopus incorporant des récepteurs du bombykol seront utilisés pour la capture.

Contexte de travail

Ce projet, financé par le CNRS dans le cadre du 80 prime 2020, est à l'interface entre la microfluidique et la science des insectes, et se caractérise par une approche systémique. L'équipe de Tours est spécialisée dans la recherche sur les phéromones, leur transport et la dynamique des fluides. L'équipe de Polytechnique est connue pour son expertise en microfluidique et en organoïdes sur puce. Le doctorant passerait environ 30% de son temps dans l'équipe de Polytechnique, avec une présence plus forte la première année. La conception de la puce et la fabrication du master seront d'abord réalisées à Polytechnique, l'équipe de Tours construisant un laboratoire entièrement fonctionnel pour la microfluidique en 2021. Tous les biotests seront réalisés à Tours. L'aide des ingénieurs de Tours en termes de produits chimiques et d'accès au laboratoire de chimie sera fournie. Le même soutien pour la microfabrication sera fourni à LadHyX.
Tours est une ville animée située au cœur du patrimoine mondial de l'UNESCO de la vallée de la Loire, connue pour la beauté de son environnement naturel et ses monuments historiques majestueux. Reconnue pour sa gastronomie et sa culture, la région est appréciée pour sa qualité de vie. Situé dans le bois de Grandmont au sud de la ville, le campus scientifique est proche de toutes les commodités.

Contraintes et risques

Une certaine connaissance de la langue française serait un bonus mais n'est pas obligatoire. L'inscription aux cours de français à l'Université de Tours est proposée par l'école doctorale aux non-francophones dans le cadre du programme de doctorat.
Risques usuels de travail en chimie

Informations complémentaires

Qualifications / Expertise:
• Master en sciences de la vie, chimie, physique ou sciences de l'ingénieur
• Capacité à travailler minutieusement avec de très faibles quantités
• Esprit collaboratif
• Capacité à travailler au sein de plusieurs équipes de recherche interdisciplinaires
• Volonté d'effectuer le travail de recherche à Tours et à Paris, avec domiciliation à Tours

On en parle sur Twitter !