En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

H/F Thèse en synthèse organique/polymère : Nanoparticules organiques adaptatives à base de conjugués fluorophores-polymères pour des applications en photothéranostique

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 24 mai 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7053-YANBER-003
Lieu de travail : VANDOEUVRE LES NANCY
Date de publication : mardi 3 mai 2022
Nom du responsable scientifique : Andréea Pasc
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Récemment, la thérapie photothermique (PTT) a attiré une attention croissante en tant qu'alternative potentielle à d'autres approches thérapeutiques classiques. Pour aider à sa transposition clinique, qui est actuellement limitée à quelques essais pilotes, un aspect critique concerne le développement de molécules/nanoparticules théranostiques capable de fournir un effet photothermique efficace en combinaison d'une stratégie de guidage par imagerie complète Dans ce contexte, notre groupe s'intéresse à l'utilisation de fluorophores organiques de type Aggregation-Induced-Emission (AIE), qui possèdent de bonnes capacités de fluorescence lorsqu'ils sont dans un état agrégé, ainsi qu'une bonne capacité de production de chaleur lorsque l'agrégation est réduite. Par conséquent, ils peuvent être très efficaces pour la fluorescence ainsi que pour l'imagerie, selon l'état d'agrégation. Pour bénéficier des deux propriétés, alterner entre ces deux états (agrégé et non agrégé) par transformation autour de l'environnement du fluorophore, est une stratégie prometteuse sous-explorée, qui sera ciblée au cours de cette thèse. L'objectif principal de ce projet de doctorat est de synthétiser des fluorophores de type AIE et de les attacher à des polymères amphiphiles sensibles aux stimuli afin d'obtenir des structures capables de 1) s'auto-assembler en solution aqueuse et 2) basculer entre les deux états d'agrégation en fonction des stimuli pour obtenir à la fois des propriétés photothermiques et de fluorescence de manière contrôlée. L'objectif final est d'élaborer un système polymérique monocomposant capable de s'adapter de manière autonome des besoins du diagnostic aux besoins thérapeutiques.

Ce travail de thèse sera spécifiquement dédié à :
• la synthèse organique en plusieurs étapes de fluorophores avec des propriétés d'émission induite par agrégation et une fonctionnalité appropriée,
• la préparation de polymères avec des propriétés adaptées et une fonctionnalité pour attacher les fluorophores
• l'évaluation des propriétés d'auto-assemblage des conjugués polymère-fluorophores,
• l'évaluation des propriétés photophysiques desfluorophores, des conjugués fluorophore-polymère et des nanoparticules,
• l'exploration de propriétés pour aller vers des applications in vivo

Dans le cadre de ce projet, des compétences en synthèse organique, synthèse de polymères, photophysique et physico-chimie, et techniques de caractérisation associées seront développées. Le projet se concentre sur un domaine de recherche multidisciplinaire d'un grand intérêt pour le milieu universitaire et représente véritablement une opportunité pour les étudiants diplômés très motivés. Le candidat sélectionné aura également l'opportunité d'interagir de manière proactive avec un réseau de collaborateurs et aura l'opportunité d'utiliser des outils modernes de synthèse et de caractérisation.

Profil du candidat : Vous devez être titulaire d'un diplôme de Master/ingénieur en chimie avec une spécialisation en chimie organique. Une expérience préalable en chimie des polymères, en chimie des fluorophores ou en synthèse de nanoparticules organiques serait appréciée. Des compétences de créativité, d'autonomie, de fiabilité et d'organisation sont fortement requises, ainsi qu'un fort intérêt pour une approche multidisciplinaire. Les candidats doivent être très motivés et posséder un excellent esprit d'équipe pour tirer parti du travail dans un environnement de recherche de pointe . Les candidatures sont à adresser à Yann Bernhard (yann.bernhard@univ-lorraine.fr). Il doit inclure un CV détaillé, une lettre de motivation soulignant comment vous répondez aux critères et vos relevés de notes M1/M2 (ou équivalent).

Superviseur de thèse :
Andréea Pasc (Prof., team MolSyBio, L2CM) – Directrice
Yann Bernhard (MCF, team MolSyBio, L2CM) – Co-directeur

Contexte de travail

Informations relatives aux laboratoires d'accueil :
Laboratoire Lorrain de Chimie Moléculaire (L2CM, UMR 7053), http://www.l2cm.univ-lorraine.fr/l2cm/, Boulevard des Aiguillettes B.P. 70239 - 54506 Vandoeuvre les Nancy Cedex France. Le L2CM est une unité mixte de recherche (UMR7053) entre le CNRS et l'Université de Lorraine, qui intègre environ 70 membres répartis géographiquement entre Nancy (Faculté des Sciences et Technologies, Campus Brabois Santé) et Metz (Institut de Chimie, Physique et Matériaux). Les objectifs du laboratoire sont d'explorer et de développer des méthodes de synthèse de molécules et de matériaux moléculaires innovants pour des applications dans divers domaines vers la chimie (conception de médicaments, catalyse), la physique (énergie, matériaux) et la biologie (administration de médicaments, imagerie, thérapie).

Contraintes et risques

Contraintes et risques standards des laboratoires de chimie biologie et manipulation laser haute intensité.

On en parle sur Twitter !