En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

h/f PhD Méthodes de conception physique pour l'exploration de circuits quantiques supraconducteurs à grande échelle

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 28 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5506-AIDTOD-014
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : lundi 7 juin 2021
Nom du responsable scientifique : Aida TODRI-SANIAL
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Faire passer les processeurs quantiques de 100 à 1000 qubits est un défi majeur. Certains développements récents pour les futurs systèmes quantiques nécessitera des nouvelles architectures de couplage de qubits et la correction d'erreurs quantiques. Les qubits sont importants, mais il doit s'agir de qubits de haute qualité. Cependant, l'augmentation du nombre de qubits dépend de nombreux facteurs, notamment de la technologie, de l'architecture et de la physique de l'ordinateur quantique, ainsi que de la capacité à régler avec précision et à concevoir des composants matériels. Des efforts seront nécessaires pour résoudre les problèmes émergents liés à la manipulation efficace d'un grand nombre de qubits avec une fidélité exceptionnellement élevée. De même, l'adaptation du dispositif à grande échelle au code de correction d'erreurs quantique est nécessaire pour réaliser un ordinateur quantique tolérant aux fautes. Il y a de nombreuses leçons à tirer de la communauté CAD EDA et d'autres domaines de l'apprentissage automatique. La recherche sur la correction d'erreurs sera de plus en plus importante à mesure que nous nous dirigeons vers des processeurs quantiques à grande échelle. Il est nécessaire d'étudier à la fois la conception du matériel et des logiciels pour trouver des solutions permettant de gérer les erreurs à un niveau nécessaire pour les machines à un million de qubits.

Contexte de travail

Les deux objectifs principaux de cette thèse sont le développement de méthodes de conception physique pour étudier les défis d'évolutivité vers des milliers de qubits tout en prenant en compte l'architecture quantique, la topologie de couplage des qubits, les données de calibration. Le deuxième objectif est le développement de méthodes de conception pour l'atténuation des erreurs dans les circuits à grande échelle tout en s'inspirant des méthodes de conception et de tolérance aux fautes de l'informatique classique.
Ce recrutement sera financé par le programme de recherche et d'innovation H2020 SMARTVISTA de l'Union Européenne, GA n°852114.

Contraintes et risques

n/a

On en parle sur Twitter !