En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant(e) en catalyse hétérogène pour la valorisation de la biomasse H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : samedi 28 mai 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5256-DORLAU-005
Lieu de travail : VILLEURBANNE
Date de publication : jeudi 7 avril 2022
Nom du responsable scientifique : Dorothée Laurenti
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Dans ce travail de thèse, nous cherchons à valoriser une lignine technique en la dépolymérisant de façon contrôlée à l'aide de catalyseurs hétérogènes. L'objectif est de développer des catalyseurs sélectifs en rupture de liaison éther pour obtenir des oligomères de lignines enrichis en fonctions OH. La lignine sera convertie en réacteur batch sous pression ou en réacteurs micro-ondes afin de comparer les deux modes de chauffage.
Les catalyseurs seront préparés et caractérisés par les techniques physico-chimiques classiques telles que les DRX, XPS, MET, ICP. Les charges de lignine et les oligomères seront caractérisés par RMN (1H, 13C, 31P, HSQC), analyse élementaires, GPC. La partie la plus légère (monomères) pourra être caractérisée par GCXGC-TOF et micro-GC (gaz).
Dans le projet ANR BioPoliol dans lequel s'inscrit cette thèse, l'analyse complémentaire des oligomères sera réalisée par le partenaire ISA. La séparation des oligomères par des technologies membranaires sera effectuée par Agroparistech, ABI et la fonctionnalisation et polymérisation des oligomères sera entreprise à ICPEES et par la société Soprema. Le ou la candidate devra donc travailler en collaboration avec ces différentes équipes.
Le ou la candidate doit avoir des compétences en chimie et catalyse et éventuellement en biomasse et caractérisation et doit surtout être motivé pour un projet dans un domaine actuel, complexe et challenging.

Contexte de travail

Le ou la candidate réalisera ses travaux de thèse dans le groupe CATREN (Catalyse Hétérogène pour la Transition Energétique) de l'Institut de Recherches sur la Catalyse et l'Environnement de Lyon (IRCELYON). Ce laboratoire situé à Villeurbanne en France est l'un des plus importants en Europe dévolu à la catalyse hétérogène. L'institut possède une plateforme analytique et technique pour caractériser les catalyseurs et charges, et, par ailleurs, le groupe CATREN a développé de multiples outils analytiques tels que le GC-2D et la GPC pour suivre la conversion de la biomasse lignocellulosique. Le projet Biopoliol est financé par l'ANR en collaboration avec 4 autres partenaires académiques et industriel (ISA, ABI, ICPEES et Soprema).

Contraintes et risques

L'utilisation de réacteurs sous pression requiert une grande rigueur et une bonne connaissance des risques liés à ce type d'appareillages.

On en parle sur Twitter !