En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant H/F en sciences des matériaux

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 8 décembre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5247-VINDAR-003
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : mardi 17 novembre 2020
Nom du responsable scientifique : Vincent Darcos
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 11 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les cancers ORL sont au 5ème rang en France en termes d'incidence. On estime à 7500 nouveaux cas par an en France de cancer de la cavité orale. Plus de 70% des patients avec un cancer de la cavité buccale ou de l'oropharynx bénéficient d'un traitement par radiothérapie. L'ostéoradionécrose est une complication tardive et sévère de la radiothérapie et son incidence est estimée à 10%.
L'objectif de ce projet de thèse est le développement d'un matériau composite organique-inorganique poreux, pro-angiogénique et antibactérien pour la reconstruction osseuse consécutive à une ostéoradionécrose (taille de défauts osseux supérieures à 1 cm). La fonctionnalisation à façon de particules inorganiques de bioverre par des polymères dégradables de type poly(acide lactique) sera couplée au procédé « freeze-casting » (congélation dirigée pour la génération de porosité) pour permettre le contrôle fin des propriétés du nanocomposite final. L'effet de différents paramètres (type de particules, nature et fonctionnalisation des polymères, taux de greffage, solvant, gradient de température…) sur la porosité (organisation, taille) et sur les propriétés physico-chimiques et biologiques du substitut osseux sera étudié.
La méthodologie qui sera suivie au cours de cette thèse vise à établir un lien entre la composition et la structure multi-échelle de ces matériaux poreux d'une part, et leurs propriétés physico-chimiques et biologiques d'autre part. Elle inclut notamment les grandes étapes suivantes : 1) Synthèse et caractérisation des nanoparticules de bioverre et des (co)polymères, 2) Fonctionnalisation des nanoparticules minérales avec le polymère (particules core-shell), 3) Elaboration des scaffolds nanocomposites poreux par freeze-casting, 4) Etude de la porosité et des propriétés mécaniques du matériau, 5) Etude des mécanismes physico-chimiques de dégradation in vitro, 6) Evaluation des propriétés biologiques in vitro (cytocompatibilité et comportement antibactérien).

Contexte de travail

Cette thèse pluridisciplinaire s'inscrit dans le cadre du projet CongOs (2021-2025) financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR). Il s'appuiera sur un consortium de cinq partenaires académiques et un partenaire industriel, aux domaines de compétences et d'expertises complémentaires (chimistes des polymères, chimistes des matériaux, physiciens, biologistes, chirurgien et ingénieurs R&D).
La thèse se déroulera pour partie au sein de l'équipe Biopolymères Artificiels de l'IBMM à Montpellier (http://ibmmpolymerbiomaterials.com) et au sein de l'équipe Phosphates, Pharmacotechnie, Biomatériaux du CIRIMAT à Toulouse (http://www.cirimat.cnrs.fr/spip.php?rubrique24).

On en parle sur Twitter !