En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Rôle des circuits sous-corticaux dans la récupération motrice et comportementale après un accident vasculaire cérébrale (AVC) : Etude associant analyse comportementale et imagerie multimodale chez le primate non-humain. (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 6 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5229-LEOTRE-005
Lieu de travail : BRON
Date de publication : mercredi 15 juin 2022
Nom du responsable scientifique : Léon Tremblay
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 3 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Cette thèse vise à déterminer l'implication de structures sous-corticales, principalement le striatum et le thalamus ainsi que les réseaux de fibres ou connections entre ces structures et le cortex cérébrale, dans les phénomènes de compensations qui s'installent après un accident vasculaire cérébrale (AVC) et qui permettent une récupération motrice et comportementale des animaux. Le ou la doctorant(e) sera en charge de réaliser les expériences et le suivi des animaux qui subiront l'AVC par occlusion de l'artère cérébrale moyenne, un modèle établi par le Dr Canet-Soulas, co-directrice de ce projet de thèse. Il ou elle sera responsable de l'entraînement quotidien des PNH impliqués dans le projet et ceci durant les trois mois précédent l'AVC et pendant les mois suivants, lorsque les phénomènes de récupérations se manifestes. Il/elle sera aussi responsable de l'acquisition et du traitement des données comportementales qui seront mis en lien avec les acquisitions en imagerie TEP-IRM permettant de déterminer les territoires striataux et thalamiques impliqués dans la récupération comportementale. Le ou la doctorant(e) sera finalement responsable de l'analyse des résultats pour les mener à la rédaction et la publication d'un ou deux articles scientifiques composant ce projet de thèse.

Le candidat(e) idéal doit posséder :
- Des connaissances générales sur l'anatomie du cerveau des PNH et/ou de l'Homme,
- Des connaissances sur les territoires cérébraux du contrôle moteurs et de la rééducation motrice,
- Des compétences à travailler avec des animaux, idéalement avec un Niveau 1 d'expérimentation.
- Disposition au travail en équipe et être régulier et bien organisé permettant un travail collaboratif.
- Maîtrise de la langue anglaise écrite.

Contexte de travail

L'équipe Physiopathologie des Ganglions de la Base (GB) est spécialisée dans l'étude de troubles neurologiques (Maladie de Parkinsons et syndrome de Gilles de la Tourette) et psychiatriques (Impulsivité, anxiété et troubles de la prise alimentaires) découlant de dysfonctionnements de ces structures sous-corticales. Ils ont entre autre, très bien démontré l'implication de ces structures sous-corticales dans les mécanismes de compensation suite à un processus dégénératif, induit par intoxication au MPTP dans le modèle PNH de la maladie de Parkinson. Cette équipe, dirigé par le Dr Tremblay, fait partie de l'Institut des Sciences Cognitives Marc Jeannerod (ISCMJ) qui est située à Bron sur le site du Vinatier. Ce laboratoire a un accès à la plateforme d'imagerie cérébrale du CERMEP, situé à 5 minutes de marche de l'Institut. C'est sur cette plateforme d'imagerie que les acquisitions d'imagerie multimodale sur les animaux seront réalisées, sur une des rares caméra hybrides pouvant simultanément réaliser des acquisitions par Tomographie d'Emissions de Positron (TEP) et d'IRM fonctionnelle.

Ce projet sur le thème des neurosciences du comportement et des bases neuronales des mécanismes de compensation post-AVC est réalisé dans le cadre d'un projet de recherche translationnel et collaboratif, incluant un volet clinique chez des patients avec AVC réalisé par l'équipe CarMen-IRIS. Le projet est financé par l'agence Nationale de la Recherche (ANR) pour 4 ans, permettant de réaliser ce projet de thèse sur 3 années d'études menant au diplôme de « Doctorat en Neurosciences Cognitives ». Il s'agit d'un projet de thèse collaboratif, entre le Dr Tremblay et le Dr Canet-Soulas, une spécialiste de l'ischémie cérébrale et des marqueurs d'imagerie de l'activité cérébro-vasculaire (débit sanguin, consommation d'oxygène, etc) et des processus inflammatoires post-AVC. C'est le Dr Canet-Soulas qui a créé ce modèle unique d'ischémie cérébrale chez le PNH. Pour sa part, l'équipe du Dr Tremblay fait partie de l'ISCMJ qui encourage l'interaction et la collaboration entre les équipes de recherches avec des séminaires hebdomadaires, plusieurs activités sociales et des échanges scientifiques sur les Neurosciences des comportements normaux et pathologiques. La renommée scientifique et le niveau des travaux de l'équipe du Dr Tremblay et de ses collègues font de l'ISCMJ un centre d'excellence pour la recherche et la formation des étudiants travaillant à l'interface de la recherche fondamentale et application à la clinique de troubles neurologiques.

Contraintes et risques

Les expériences en imagerie TEP impliquent des injections de traceurs radioactifs, injectés chez l'animal à des doses n'impliquant pas de risque pour l'expérimentateur. Cependant, le ou la doctorant(e) sera contrôlé lors des examens d'imageries pour le niveau d'exposition à laquelle, elle ou il sera exposé.

On en parle sur Twitter !