En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorat (H/F) : Elaboration et mise en œuvre de nanocomposites à permittivité géante

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5129-MARCLO-009
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : lundi 12 août 2019
Nom du responsable scientifique : TORTAI Jean-Hervé
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 novembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Dans le cadre du projet Nano2022 Murata, le LTM développe de nouveaux matériaux nanodiélectriques percolatifs à très grande permittivité (>100) pour intégration sur silicium en filière afin d'adresser de futurs matériaux pour intégration dans des capacités MIM haute tension ultra-miniaturisées. L'objectif de la thèse est de développer, dans le cadre de ce projet, un matériau diélectrique à faibles pertes présentant une permittivité géante tout en ayant un fort champ de claquage (>100 MV/m).
1 : Formulation de la résine nanocomposite
•Fonctionnalisation de surface de nanoparticules
•Dispersion dans une résine liquide et caractérisation (Viscosité, DLS, Temps de sédimentation)
•Optimisation de la formulation
2 : Mise en œuvre de films nanocomposites sur silicium
•Dépôt par Spin-Coating
•Caractérisation du Dépôt (Profilométrie, Ellipsométrie, MEB)
•Optimisation du procédé
3 : Caractérisation des propriétés diélectriques des nanocomposites
•Réalisation de capacité Métal/Isolant/Métal (MIM)
•Mesure par impédancemétries spectroscopiques des propriétés diélectriques (basse et moyenne tension)
•Détermination des tensions de claquages (Haute tension)

-Connaissances théoriques : Physico-chimie des polymères, Fonctionnalisation de nanoparticules, Techniques de caractérisation des couches minces, Impédancemétrie et Propriétés diélectriques des matériaux
-Savoir-faire opérationnels : Chimie, Bureautique (Word, PowerPoint, Excel)
-Savoir-être : Dynamisme, curiosité intellectuelle, travail en équipe

Contexte de travail

Le LTM est une unité mixte de recherche CNRS/Université Grenoble Alpes, comportant 6 équipes dont 4 de recherche et compte environ 90 personnes. Le laboratoire est situé le site du CEA-LETI à Grenoble.
La thèse aura lieu au sein de l'équipe de lithographie avancée du LTM, équipe qui développe des procédés et des résines spécialisée pour la microélectronique ainsi que des techniques de caractérisation avancées sur ces thématiques.

Contraintes et risques

Travail en salle blanche : Formation sur site
Risque chimique : Formation sur site
Risque nano : Formation sur site
Risque électrique : formation sur site

On en parle sur Twitter !