En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR8001-ARIHER-001 - Poste d'ingénieur d'études H/F : Développement de fonctionnalités de perception embarquées sur aéronef, pour l'assistance à la navigation dans les zones aéroportuaires.

Poste d'ingénieur d'études H/F : Développement de fonctionnalités de perception embarquées sur aéronef, pour l'assistance à la navigation dans les zones aéroportuaires.


Date Limite Candidature : mercredi 3 novembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR8001-ARIHER-001
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : mercredi 13 octobre 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 20 mois
Date d'embauche prévue : 8 novembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2109 et 2372€ brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Cet emploi s'inscrit dans le cadre d'un projet de recherche avec un consortium coordonné par AIRBUS. Ce projet, financé par la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC), vise à développer un système d'assistance au pilotage d'un aéronef dans les zones aéroportuaires, assistance surtout requise dans des mauvaises conditions de visibilité (nuit, brouillard, pluie, etc.) ; différentes images multi-spectrales sont acquises et analysées, afin :

- d'une part, de générer une vue synthétique et réaliste de l'environnement dans lequel évolue un aéronef. Cette vue, augmentée d'informations symboliques et textuelles, est affichée dans le cockpit ; le but est d'informer le pilote de tout risque potentiel (situational awareness) pendant la phase de navigation sur les taxiways depuis la zone de parking jusqu'à la piste, et réciproquement ;
- d'autre part, de générer des alertes vers le système de contrôle-commande de l'aéronef, qui sera à terme, doté de capacités d'autonomie suffisantes pour décider des actions à exécuter dans ces situations.


.
'IE participera à la conception d'un système de perception qui sera à terme, intégré sur une architecture hétérogène (CPU multi-cœurs et GPU), sur la base d'une spécification algorithmique pour atteindre de bonnes performances avec des fortes contraintes temps réel.

L'IE participera aux développements d'algorithmes de traitement des images, algorithmes qui auront pour but, de caractériser et modéliser les capteurs à embarquer sur un aéronef, et de fournir des fonctions de surveillance permettant d'éviter toute excursion de piste pendant la phase de roulage au sol sur runway et taxiways. Donc ces algorithmes auront deux objectifs :
1. estimer les capacités intrinsèques des capteurs, par exemple portée maximale de détection des marquages et bords de piste, selon le positionnement du capteur sur l'aéronef, les conditions de visibilité, etc.
2. mesurer les performances de fonctions prototypées pour une migration vers une architecture embarquée en respectant des contraintes temps réel. Ces fonctions traiteront de détection et suivi de marquages, des bords de piste... par des approches géométrique ou par apprentissage classique (classification de régions d'intérêt sur la base de descripteurs) ou profond (CNN).

L'IE travaillera avec les permanents de l'équipe RAP du LAAS-CNRS impliqués dans ce projet : il/elle sera en charge de sa gestion technique (documentation, livrables, échanges avec les partenaires, etc.). Il/Elle devra participer (1) aux réunions du projet, pour présenter les résultats obtenus par l'équipe aux experts scientifiques de la DGAC, et (2) à la dissémination des résultats scientifiques lors de conférences et ateliers scientifiques.

Il/Elle devra coopérer avec un(e) chercheur(se) post-doctorant(e) qui sera recruté sur le même projet, et avec des personnes déjà présentes dans l'équipe, qui ont des sujets connexes (détection d'obstacles par apprentisage profond, détection/suivi de marquages par filtrage particulaire...); dans cette équipe, il/elle sera plus en charge des développements d'algorithmes et de leurs évaluations par rapport à des méthodes existantes disponibles en Open Source, sur la base de data sets publics. Il/Elle orientera le choix des algorithmes en vue de leur intégration sur un système embarqué, en particulier pour tirer parti du parallélisme dans les traitements.

Activités

-État de l'art et contributions sur la vision 3D.

-Développement d'algorithmes en C/C++/Python, éventuellement à partir de prototypage Matlab.

-Gestion technique du projet (documentation, organisation, tests, présentations formelles...)

Compétences

Cette offre s'adresse spécifiquement à un(e) titulaire d'un mastère ou diplôme d'ingénieur, avec une première expérience ou débutant(e), spécialisé(e) en Vision 3D pour des applications en Robotique ou Véhicules « Intelligents ».

Autres compétences :
• Autonomie, travail en équipe
• Gestion de projet
• Outils pour la vision et le machine learning : OpenCV, MATLAB, librairies et architectures CNN...
• Vision 3D (géométrie projective, modèle de caméra, étalonnage...)

Contexte de travail

L'ingénieur d'études recruté sur ce poste sera intégré à l'équipe RAP (Robotique, Action et Perception) du département Robotique du LAAS-CNRS, situé à Toulouse, et travaillera en collaboration avec les partenaires du projet aéronautique.

On en parle sur Twitter !