En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR3021-ISAZOL-035 - Chercheur en Combustion, Étude de la combustion des particules métalliques (H/F)

Chercheur en Combustion, Étude de la combustion des particules métalliques (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 3 février 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR3021-ISAZOL-035
Lieu de travail : ORLEANS
Date de publication : mercredi 13 janvier 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 8 mois
Date d'embauche prévue : 1 mai 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2648 € et 4182 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Situé sur le campus CNRS d'Orléans, au laboratoire ICARE UPR3021, le/la candidat(e) aura pour mission de mener des travaux expérimentaux portant sur la combustion des particules métalliques. Plus particulièrement, il s'agit d'étudier les mécanismes de combustion d'une particule d'aluminium dans une atmosphère de vapeur d'eau.

Activités

Les travaux de recherche qui seront menés au laboratoire concernent la caractérisation de la combustion d'une particule micrométrique d'aluminium dans une atmosphère de vapeur d'eau.
Le projet est essentiellement expérimental :
- Une première partie consiste à conduire les expériences dans un dispositif expérimental dédié et équipé d'un système original de lévitation électrostatique qui permet d'isoler une particule unique d'aluminium. La combustion de cette particule est ensuite initiée par un laser.
- La seconde partie consiste à analyser les données récoltées pendant cette expérience. Ces données sont principalement des séquences vidéo haute cadence, qu'il faudra traiter par analyse d'images.
Le/la candidat(e) devra conduire les expériences de combustion dans les installations de l'équipe « Combustion et Turbulence » du laboratoire ICARE, effectuer les traitements et les analyses des données, et rédiger les rapports d'expériences et les publications.

Compétences

le/la candidat(e) devra avoir :
- Un doctorat en Combustion ou Énergétique ou Chimie-Physique des systèmes réactifs.
- Une connaissance solide en combustion, et /ou en énergétique, et/ou en cinétique chimique de combustion, et/ou en mécanique des fluides réactives
- Compétences en outils numériques scientifiques souhaitées : Matlab, Fluent
- Compétences en outils numériques de la combustion souhaitées : Chemkin, Cantera
- Aptitude à travailler en équipe sur des projets multidisciplinaires
- Capacité rédactionnelle : Rapports de synthèse, publications dans des revues internationales et dans des congrès internationaux

Contexte de travail

Le projet de recherche est mené dans le cadre d'une collaboration avec la société ArianeGroup. Les travaux de recherche seront menés au laboratoire ICARE, unité propre du CNRS à Orléans, dans l'équipe "Combustion & Turbulence".
Cette étude sera menée dans une installation expérimentale unique : un lévitateur électrostatique, installé dans une enceinte haute pression chauffée. Cette installation est équipée de nombreux diagnostics : des photomultiplicateurs, un système d'imagerie rapide, un spectromètre fibré, des capteurs de températures

Contraintes et risques

- Déplacement de courtes durées en France pour les réunions d'avancement -
- Déplacement à l'étranger pour présentation des travaux dans des congrès internationaux

Informations complémentaires

Une lettre de recommandation sera demandée.

On en parle sur Twitter !