En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9012-MARLOU-007 - Post-doc (H/F) : en physique nucléaire

Post-doc (H/F) : en physique nucléaire

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 8 mars 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR9012-MARLOU-007
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : lundi 15 février 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 mai 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2728 et 3145 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le post-doctorant fera partie de l'équipe JLab-EIC du laboratoire IJCLab et sera en charge du développement et du fonctionnement d'un projet de recherche théorique et phénoménologique sur le DVCS nucléaire. Il travaillera sous la supervision de Raphaël Dupré dans le cadre du projet ERC « PartonicNucleus » ayant pour objet l'étude de la composition en quarks des noyaux atomiques.

Activités

« Le postdoctorant contribuera en particulier aux aspects suivants:
• étude de l'effet des corrections lié à la masse de la cible dans le DVCS nucléaire,
• mise en place d'un générateur d'évènements de DVCS nucléaire incohérent,
• analyse phénoménologique de résultats de DVCS nucléaire incohérent,
• publication d'un ou plusieurs articles individuels et/ou collectifs sur les analyses des données collectées pendant le projet.

Compétences

Les candidats doivent posséder un doctorat dans un domaine de physique nucléaire ou des particules et une compétence en recherche attestée par au moins une publication en lien avec la thématique et les activités du projet. D'autres critères essentiels à ce poste sont une bonne connaissance de la QCD, ainsi qu'une expertise démontrée sur les aspects théoriques idéalement dans le domaine des processus exclusifs. Une solide connaissance de la programmation est aussi essentielle. Enfin, une bonne maitrise de l'anglais parlé et écrit est requise.

Contexte de travail

Laboratoire de Physique des 2 Infinis Irène Joliot-Curie est un laboratoire de physique des deux infinis sous tutelle du CNRS, de l'université Paris-Saclay et de l'université de Paris, né en 2020 de la fusion des cinq UMR situées sur le campus universitaire d'Orsay : le Centre de sciences nucléaires et de sciences de la matière (CSNSM), le laboratoire d'Imagerie et modélisation en neurobiologie et cancérologie (IMNC), l'Institut de physique nucléaire d'Orsay (IPNO), le Laboratoire de l'accélérateur linéaire (LAL) et le Laboratoire de physique théorique (LPT).

Les thèmes de recherche du laboratoire sont la physique nucléaire, la physique des hautes énergies, les astroparticules et la cosmologie, la physique théorique, les accélérateurs et les détecteurs de particules ainsi que les recherches et développements techniques et applications associées pour l'énergie, la santé et l'environnement.

La structure dispose de capacités techniques très importantes (environ 280 ingénieurs et techniciens) dans tous les grands domaines requis pour concevoir, mettre au point et en œuvre les dispositifs expérimentaux nécessaires à son activité scientifique : mécanique, électronique, informatique, instrumentation, techniques d'accélération et des techniques de la biologie. Ces forces techniques représentent un atout de premier plan pour la conception, le développement et l'utilisation des instruments nécessaires (accélérateurs et détecteurs). La présence des infrastructures de recherche et des plateformes technologiques rassemblées sur le site du laboratoire constitue également un atout majeur. Enfin, environ 90 ITA des services administratifs et support travaillent aux côtés des scientifiques et ingénieurs.

Contraintes et risques

Des déplacements de courte durée en France et à l'étranger sont à prévoir.

Informations complémentaires

Déposer lettre de motivation et CV sans aucune rupture de date faisant apparaître les diplômes, les titres et travaux et l'expérience professionnelle.
Deux ou trois lettres de recommandation peuvent être transmises à raphael.dupre@ijclab.in2p3.fr
Le poste étant situé dans une ZRR (zone à régime restrictif), le recrutement est conditionné par l'obtention d'un avis favorable du HFSD. En conséquence, la date de prise de fonction est précisée à titre indicatif et pourra être reportée.

On en parle sur Twitter !