En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9001-DANMEL-011 - Postdoc en machine learning pour la photonique silicium (H/F)

Postdoc en machine learning pour la photonique silicium (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 25 juillet 2024 23:59:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Postdoc en machine learning pour la photonique silicium (H/F)
Référence : UMR9001-DANMEL-011
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : PALAISEAU
Date de publication : jeudi 4 juillet 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 3 519,85 € et 4 291,70 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : 1 à 4 années
Section(s) CN : Micro et nanotechnologies, micro et nanosystèmes, photonique, électronique, électromagnétisme, énergie électrique

Missions

Les dispositifs photoniques classiques exploitent des géométries simples décrites par un petit nombre de paramètres qui peuvent être conçus à la main (par exemple, guides d'ondes, rectangles, anneaux, etc.). Au contraire, la recherche constante d'une amélioration des performances et d'une plus grande échelle d'intégration a suscité l'intérêt pour des solutions plus complexes, dispositifs avec des formes non intuitives, et métamatériaux. Ces géométries avancées nécessitent souvent d'optimiser simultanément un grand nombre de paramètres et des méthodologies de conception innovantes sont donc nécessaires.

Ce projet est issu d'une collaboration entre le C2N et le Conseil national de la recherche du Canada et vise à développer des modèles de substitution en photonique silicium en utilisant l'apprentissage automatique. En particulier, nous aborderons le principal défi ouvert qui consiste à modéliser l'impact de la fabrication et de l'environnement opérationnel sur la performance des dispositifs photoniques.

Nous exploiterons à la fois des simulations et des mesures expérimentales d'une manière efficace en termes de données, et nous nous appuierons sur des méthodes d'apprentissage par transfert et d'apprentissage actif. Les modèles développés seront ensuite utilisés pour anticiper et compenser les erreurs de fabrication, fournissant une approche innovante pour concevoir et calibrer des circuits photoniques de grande taille.

Activités

Nous recherchons un chercheur postdoctoral ayant un intérêt et une expérience dans le domaine de la photonique intégrée pour rejoindre l'équipe de Silicon Photonics du Center de Nanosciences et de Nanotechnologies (C2N).

Le candidat retenu sera responsable de l'identification, de l'implémentation et de l'entraînement de réseaux neuronaux à la fois pour la prédiction du comportement optique et pour la conception inverse. Il contribuera à la conception de composants photoniques et aux caractérisations expérimentales nécessaires pour constituer l'ensemble de données pour l'entraînement des réseaux neuronaux.

Les activités seront menées en collaboration avec le PI et l'équipe de SIlicon Photonics du Conseil national de la recherche du Canada. De courts séjours à Ottawa (Canada) sont prévus dans le cadre du projet.

Compétences

Le candidat doit être titulaire d'un doctorat en génie électrique, en physique appliquée ou dans une discipline connexe. Le candidat doit être familiarisé avec la modélisation, la simulation et la conception de composants photoniques.

Une expérience préalable en circuits photoniques, technologies de nanofabrication et caractérisation expérimentale en photonique est un avantage, de même qu'une connaissance de l'apprentissage automatique (machine learning).

Une attitude proactive et la capacité de travailler au sein d'une équipe diversifiée, pluridisciplinaire et internationale avec des doctorants, des postdocs et des étudiants sont indispensables.

Contexte de travail

Le Centre de Nanoscience et Nanotechnologie (C2N) est une unité mixte de recherche entre le CNRS, l'Université Paris-Saclay et l'Université Paris Cité situé à Palaiseau, près de Paris. Le laboratoire mènent des projets de recherche de réputation mondiale dans les domaines de la photonique, des matériaux, de la nanoélectronique, des microsystèmes et de la nanofluidique. Le C2N compte sur un personnel de près de 350 personnes et héberge l'une des plus grandes centrale universitaires de nanotechnologie en France, avec une salle blanche de 2900 m2.

Au sein du C2N, le groupe Silicon Photonics (https://minaphot.c2n.universite-paris-saclay.fr/en/) a une vaste expertise sur les dispositifs photoniques passifs et actifs sur silicium, nitrure de silicium et germanium. Le groupe est à l'avant-garde de la recherche en photonique, avec plusieurs démonstrations pionnières de dispositifs optoélectroniques, y compris modulateur optique, photodétecteurs, dispositifs passifs, métamatériaux, et métasurfaces. Le groupe a accès à plusieurs setup optiques pour la caractérisation active et passive des dispositifs photoniques de 600 nm à 16μm de longueur d'onde. Les principales applications prévues du groupe de recherche sont les télécommunications/interconnexions optiques, la photonique hyperfréquence, la détection biochimique et gazeuse, la spectroscopie, la photonique quantique et la datacom.

Ce poste offre la possibilité de travailler au sein d'une équipe enthousiaste et internationale dans l'environnement exceptionnel du C2N. Nous offrons l'accès à des infrastructures de fabrication et des laboratoires de caractérisation de pointe.

Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.