En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8214-RUXGRE-002 - H/F post-doc: Nanomatériaux pour la santé

H/F post-doc: Nanomatériaux pour la santé

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 9 novembre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8214-RUXGRE-002
Lieu de travail : ORSAY,ORSAY
Date de publication : lundi 28 septembre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 4 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : environ 50K E total brut /an
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Post-doc d'un an (éventuellement renouvelable) très motivé, pouvant travailler de manière autonome dans un contexte interdisciplinaire à l'interface chimie-nanotechnologie-biologie. Financement du Laboratoire d'Excellence NanoSaclay.
Le projet s'appuie sur un environnement local exceptionnel et associe des équipes de pointe à l'Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay (ISMO), l'Institut de Chimie Physique (ICP), le Laboratoire de Physique des Solides (LPS), et le Laboratoire METSY à l'Institut Gustave Roussy.

Activités

Le projet vise à développer une nouvelle approche thérapeutique contre les cancers de la prostate hormono-résistants, la forme la plus agressive de cette pathologie qui manque encore de traitements cliniques efficaces. Des nanoparticules hybrides multifonctionnelles seront élaborées pour protéger et améliorer la biodisponibilité du médicament anticancéreux et augmenter sa sélectivité pour les cellules cancéreuses. Optimiser ces nanosystèmes avec un objectif thérapeutique passe par la maîtrise de leurs propriétés physico-chimiques et de leur composition à l'aide de d'outils quantitatifs à l'échelle de la nanoparticule et par l'analyse de leurs mécanismes d'action sur des modèles cellulaires et animaux. Cette approche interdisciplinaire à l'interface de la chimie, de la physique et de la biologie, permettra une caractérisation très complète du nanosystème et pourra conduire à une nouvelle approche thérapeutique pour les patients atteints de cancers réfractaires à l'hormonothérapie.

Le projet comporte plusieurs volets principaux: Elaboration de nanoparticules biodégradables et biocompatibles chargées en molécules actives. Caractérisation approfondie par un ensemble de techniques complémentaires pour établir leur distribution de taille, morphologie, propriétés de surface, stabilité dans de milieux biologiques. Etude de la libération des molécules actives. Modification de surface pour le ciblage de cellules cancéreuses. Etude de l'efficacité in vitro sur cellules cancéreuses en collaboration avec une équipe de pointe à l'Institut Gustave Roussy.
Possibilités de co-encadrement d'étudiants en master.

Compétences

Esprit d'équipe, dynamisme, capacité de prendre des initiatives, autonomie.
Autonomie dans la rédaction d'articles scientifiques.
Présentation de l'avancement des travaux dans des réunions d'équipe, rédaction de compte rendus.
Utilisation et participation à l'entretien d'un parc instrumental de pointe.
Compétences souhaités en : HPLC, DLS, spectroscopies, microscopies, culture cellulaire, synthèse de nanoparticules hybrides.

Contexte de travail

Le travail aura lieu au sein de l'Institut de Sciences Moléculaires d'Orsay (ISMO) - UMR CNRS 8214 qui fait partie de l'Université Paris-Saclay. L'équipe NanoBio s'intéresse aux nanotechnologies pour traiter des maladies graves comme le cancer et les infections résistantes au traitement, ainsi qu'à la mise au point de techniques instrumentales de pointes comme la microscopie en super-résolution. L'équipe interdisciplinaires accueille environ 18 chercheurs non-permanents /an (post-doc, thèse, master) issus d'horizons différents.
Le/la candidat(e) retenue travaillera avec le Dr Gref, responsable de l'équipe.
Le travail s'effectuera essentiellement dans une salle dédiée à l'élaboration des nanoparticules, avec accès également aux salles communes (chimie, biologie, L2, salles de caractérisation etc) et aux nombreuses plateformes de l'Université. Dans le cadre de cette collaboration, le/la candidat(e) aura également accès à l'IGR.

Contraintes et risques

Risques habituels liés aux expériences en salle de culture cellulaire. Ces études sont très encadrées (plateforme gérée par un ingénieur). Une formation sera dispensée.

Mobilité souhaité entre les équipes d'Orsay et de l'IGR.

On en parle sur Twitter !