En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8212-PHIPEY-006 - Amélioration du modèle de biosphère ORCHIDEE pour étudier l'impact des perturbations naturelles sur la production sylvicole en France (H/F)

Amélioration du modèle de biosphère ORCHIDEE pour étudier l'impact des perturbations naturelles sur la production sylvicole en France (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 17 décembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8212-PHIPEY-006
Lieu de travail : GIF SUR YVETTE
Date de publication : vendredi 26 novembre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : selon le nombre d'années après la thèse (entre 2743 € et 4072 € brut par mois)
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Les perturbations naturelles principalement dues aux tempêtes, insectes ravageurs, feux et sécheresses, sont susceptibles d'évoluer rapidement sous les effets direct et indirect du changement climatique. Ces perturbations altèrent la structure et le fonctionnement de la forêt lorsqu'elles deviennent trop fréquentes ou trop intenses, avec des conséquences importantes sur les services écosystémiques fournis par la forêt. Dans ce contexte, les itinéraires de gestion forestière regroupés sous le nom de 'stratégie adaptative' consistent non seulement à réévaluer fréquemment la distribution spatiale et temporelle des prélèvements mais aussi à maintenir ou augmenter la résilience des forêts en ajustant leur composition en essences et la structure en âge et en taille des peuplements de manière à favoriser leur cicatrisation rapide après une perturbation.

Dans ce contexte, la mission du candidat visera à évaluer l'impact d'une cascade de perturbations naturelles (ex. : tempête -> scolyte -> feu) sur la production de bois nationale. À l'aide du modèle de biosphère, ORCHIDEE, il devra simuler la dynamique de production de bois sur la période 2020-2120, en prenant en compte les phénomènes de mortalité abrupte liées aux perturbations naturelles. Un certain nombre d'itinéraires de gestion sylvicole seront testés, incluant les futaies jardinées et les taillis sous futaie, pour évaluer la capacité de celles-ci à accroître la résistance et la résilience des forêts aux perturbations naturelles

Activités

Les activités seront:
1) Prise en main du modèle de biosphère globale ORCHIDEE et mise en place d'une configuration sur la France métropolitaine.
2) Initialiser le modèle ORCHIDEE pour simuler la production de bois de la forêt française.
3) Intégrer et unifier dans ORCHIDEE les sources de mortalité abrupte telles que les feux, les tempêtes, les sécheresses intenses et les pullulations d'insectes
4) Participer au développement d'un portfolio de scénarios de gestion sylvicole incluant les taillis sous futaie et futaie jardinée (en collaboration avec d'autres chercheurs)
5) Réaliser des simulations pour prédire la dynamique de la production de bois pour le siècle prochain sous différents scénarios de changement climatique et de gestion sylvicole
5) Contribuer à la valorisation des résultats sous forme d'articles scientifiques.

Compétences

- Un master en sciences de l'environnement ou en modélisation physique et biophysique est préférable.
- Formation en modélisation des processus biophysiques et de préférence des bilans de carbone et d'eau des écosystèmes terrestres.
- Une expérience antérieure avec le modèle de surface terrestre ORCHIDEE ou des modèles de complexité similaire est un plus.

Contexte de travail

Le candidat sera basé au Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (LSCE) à Gif Sur Yvette.
Le LSCE est une unité mixte de recherche incluant environ 300 personnes travaillant sur des thématiques variées liées aux sciences du climat et de l'environnement. Le candidat sera rattaché à l'équipe MOSAIC qui travaille plus spécifiquement sur la modélisation des surfaces et interfaces continentales.

On en parle sur Twitter !